Classement Rallye Terre de Vaucluse 2010




13 et 14 Novembre 2010

Scratchs : Morel (1), Gascou (1), Cuoq (6), Chieusse (1), Maurin (1)
Leaders : ES1-ES3 : Morel, ES4 : Morel/Cuoq, ES5-ES8 : Cuoq, ES9-ES10 (Fin) : Maurin

Résumé Etape 2

ES10 : Victoire de Julien Maurin qui signe sa première victoire en championnat de France devant Jacquot et Chieusse.

;il possédait une très large avance, ce qui laisse Maurin en tête avec 21s de marge sur Jacquot 2e. En groupe N, Tron revient à 2s3 du leader Guignard. En volant 207, les premières places semblent jouées.

ES8 : Superbe 2e temps de Tron juste derrière Cuoq, le pilote de la Lancer retrouve ses marques et réalise un début de 2e étape superbe. Il reprend 21s d’un coup à Guignard et devient très menaçant. Maurin réalise encore un temps très moyen dans cette spéciale peut être à cause de problèmes.
Alors 3e, Chieusse perd plus d’une minute dans cette spéciale à cause de problèmes mécaniques et perd une place au profit de Jacquot qui revient à 16s de la 2e place détenue par Maurin.
En volant 207, Bonnefis réalise une extraordinaire 7e temps absolu  mais Reuche domine toujours. Bonnefis revient à 14s de la 2e place détenue par Marché.
Cette spéciale a fait des dégâts à cause notamment d’une succession de bosses qu’il est très difficile d’appréhender.

ES7 : Maurin réalise un temps « moyen » et voit Chieusse revenir à 16s pour cette seconde place. En l’absence de Tirabassi, Cuoq peut gérer très tranquillement sa course. En groupe N, Tron réalise un superbe temps en reprenant 19s à Guignard mais le pilote Lancer a reçu une pénalité de 20s. Au classement, il reste donc à 30s de Guignard.

Classement après ES9

1MaurinFiesta S2000A7S1h26min34s
2Jacquot207 S2000A7S+22s9
3Chieusse206 WRCA8W+1min1s
4TronLancer Evo9N4+2min4s
5GuignardLancer Evo9N4+2min28s
6Baud206 WRCA8W+3min29s
7RiviereLancer Evo9N4+3min38s
8FrauLancer Evo10N4+3min59s
9RouillardLancer Evo10N4+5min11s
10BlancSaxo T4A6K+5min37s

Classement complet

Résumé Etape 1

ES6 : Même si Cuoq signe un nouveau scratch, Tirabassi ne concède cette fois que 2s sur le pilote de la 307. En groupe N Guignard continue d’impressioner devant Tron à quasiment 30s.
En volant 207, Bonnefis perd d’un coup plus de 30s dans cette spéciale à cause d’une touchette et laisse Reuche avec pas mal de marge devant.
En fin d’étape Tirabassi est mis hors-course après un retard trop important en liaison.

ES5 : Cuoq prend la tête du rallye en profitant de l’abandon de Morel qui est sorti. L’ardéchois possède désormais 27s de marque sur le 2e, Tirabassi. En S2000, Doux est sorti et laisse Maurin largement devant Jacquot. En volant 207, la bagarre est pleine avec Bonnefis qui revient à une demi-seconde du leader Reuche.

ES4 : Cuoq devance pour la 2e fois Morel et devient leader à égalité avec Morel justement. 2e en S2000, Gascou abandonne dans cette spéciale (mécanique). Il laisse Maurin esseulé au 4e rang. En volant 207, Reuche conserve l’avantage pour 6s devant Bonnefis.

ES3 : Cuoq répond à Morel en reprenant d’un coup plus de 13s au leader. En S2000, Gascou reprend 3s à Maurin et devient très menaçant. Grâce à un 3e temps, Tirabassi passe d’un coup de la 6e à la 3e place. En groupe N, Guignard signe encore le meilleur temps et mène donc logiquement au général.
En volant 207, Reuche reprend l’avantage face à Bonnefis.

ES2 : Alors que Cuoq perd 14s (tout-droit) sur Morel et pointe désormais à 20s au général, Gascou devance toutes les WRC dans cette spéciale. Maurin réalise également un superbe temps à 1s1 de Gascou seulement. Le pilote Fiesta prend ainsi la 2e place du classement mais loin de Morel (17s). En groupe N, Guignard accentue son avance.
En volant 207, Bonnefis signe le meilleur temps et prend du même coup la tête pour 1s face à Reuche.

ES1 : Morel signe un début parfait avec sa 307 WRC de chez Bozian et devance Cuoq de 6s sur 14 km. Derrière Tirabassi est assez loin avec sa Fabia WRC alors que Maurin démontre qu’il adore la terre en signant le meilleur temps devant le trio de 207 S2000. En groupe N, Guignard démarre bien et devance Rivière, Tron et Hennion, mais les écarts sont très faibles. En 207, Reuche prend l’avantage devant Marché et Jouines.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *