Da Cunha : « Chaque rallye est une fête »



A 44 ans et malgré une grosse carrière en rallye, Jean-Michel Da Cunha n’a paradoxalement disputé qu’une seule finale des rallyes, c’était en 2010 à Anglet.

Depuis, le pilote aveyronnais s’est forgé un solide palmarès, marqué par une victoire au Rouergue au championnat de France. Alternant avec succès entre Citroën C3/DS3 R5 et son ancienne Ford Escort Cosworth, Jean-Michel a encore collecté trois victoires cette saison.

Jean-Michel est le dernier de nos sept favoris à évoquer cette finale sur Rallye Sport via cet interview.

Que représente la finale pour toi ?

« La finale, c’est l’occasion de rencontrer tous les pilotes de chaque région, que l’on a pas l’occasion de croiser pendant toute une carrière en rallye. Rien que pour ça, c’est génial.

L’atmosphère est particulière, tous les « meilleurs » de chaque région sont là. Pour le côte festif, il faudra attendre après l’arrivée. »

Quel est ton meilleur souvenir d’une finale ?

« J’ai de très bons souvenirs d’Anglet, ma seule finale (6e scratch, 1er groupe N). Cela s’était bien passé, et on avait fait une belle fête en fin de rallye. C’est une période chargée au niveau du boulot pour moi, mais ici, pas loin de la maison, je me devais de la faire. »

Quels sont tes objectifs ?

« A chaque fois que je m’engage quelque part, c’est pour faire du mieux possible. Il faut que tout soit prêt parfaitement pour viser un bon résultat. Les préparations sont primordiales, les reconnaissances bien sûr mais aussi celles de l’auto. Il ne faudra pas brûler les étapes.

Je ne serai déçu de rien comme position, hormis à cause de problèmes ou d’un abandon mécanique. Je suis déjà très content de là où je suis, à 44 ans, du moment où je suis en rallye c’est que du bon. J’ai commencé sur le tard à 28 ans et j’ai peiné pour pouvoir arriver à là où j’en suis, donc je savoure d’autant plus. »

Quels sont tes concurrents principaux ?

« Je ne sais pas trop. Je ne veux pas être prétentieux mais je ne veux pas faire en fonction d’eux. Bien sûr, je pense à des grands noms comme Salanon, Puppo, Chauffray et Rouillard. Je n’ai pas liste en tête, je ne m’intéresse pas à ça. »

Quel est ton impression sur le parcours ?

« Franchement, j’ai essayé de regarder les vidéos et cela ne m’a pas parlé du tout, ça ne m’a pas aidé. C’était plutôt perturbant. »

Un mot sur ton copilote et ton équipe pour finir

« J’ai une chance énorme d’avoir une équipe autant soudée autour de moi et qui donne tout. J’ai des mécanos et un copilote fidèle. Il n’y a pas que le résultat qui compte, chaque rallye est une fête pour partager de bons moments entre amis. »




Profil en cours de chargement...



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Toutalaguitare dit :

    De tout les pilotes interroger pour cette finale c celui qui a le mieux résumer le rallye pour moi. Il a la tête sur les épaules et il ce prend pas la tête surtout. Il roule pour le plaisir et sa c le top.
    Je lui souhaite le meilleur pour cette finale et surtout que le meilleur gagne