Eric au Rallye du Touquet, et de quatre ?




Eric, le Championnat de France débute par le Touquet, un rallye que vous appréciez ? – C’est un de mes rallyes préférés car je me...

s car je me sens bien sur la côte d’Opale. La ville du Touquet est des plus agréables. Les spéciales rapides à l’adhérence précaire me conviennent. J’ai gagné en 2008, fini 2ème en 2009, gagné en 2011 et 2012, sachant que je n’ai pas participé à l’édition 2010.

Le Rallye de la Côte Fleurie est un bon entraînement pour débuter une saison ?
– Surtout lorsque la victoire est au bout de cette séance de roulage préparatoire au Touquet. La côte Fleurie nous a permis de valider de nouveaux setups en vue du Touquet.
Et gagner un rallye donne de l’énergie positive pour le prochain.

Cette édition sera encore riche en adversaires, un beau défi sportif pour vous ?
– En effet, le plateau est encore de qualité cette année. J’ai toujours connu de l’adversité au Touquet, que ce soit avec Tsjoen, Snobeck, Cuoq, c’est ce qu’on recherche, pouvoir se confronter aux meilleurs, la victoire quand elle est là n’en est que plus belle !

Dany Snobeck fait équipe avec vous, comment voyez-vous cette saison à ses cotés ?
-C’est une excellente nouvelle que Dany nous rejoigne au sein du team First Motorsport nouvellement créé pour le championnat Team.
Je me sentirais moins seul (sic), mais surtout j’espère profiter de son expérience et de ses conseils avisés. Ce sera toujours la « baston » dans les spéciales, mais avant et après on devrait passer de bons moments ensemble !

Vos supporters seront nombreux sur le bord des routes ?
– On trouve toujours plein de Normands sur le bord des spéciales touquettoises, mais pas seulement car beaucoup de nordistes nous suivent depuis nos victoires sur ce rallye et également sur le rallye des Flandres en 2006. De nombreux belges aussi viennent voir la Subaru en action dans le Nord.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote personnelle sur la côte d’Opale ?
– En 2008, après la 1ère journée de course, alors en tête, je rentre à l’hôtel assez tard, je croise un équipage qui me propose de boire un verre dans la chambre avant qu’ils ne passent à table. J’accepte, mais vite alors car je leur explique que j’ai les vidéos des spéciales du lendemain à visionner et mon copilote est en ce moment parti faire les routiers du lendemain !
Je me souviendrai longtemps de leur tête… (Cédric avait par précaution refait les routiers car il y avait eu une erreur de timing sur le road-book du 1er jour)

Nous vous souhaitons à vous et votre équipe un excellent rallye !
– Merci au nom du « Team First Brunsnob » !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *