ES11- Brunson ne lâche rien (Vins Mâcon 2013)




Il reste une seule spéciale à parcourir et Eric Brunson ne s’avoue pas encore vaincu.

Le normand signe un nouveau scratch et maintient Julien Maurin sous pression même si l’écart de 19s6 semble confortable.

img_0086
to, Fabia R2)
Le départ est très rythmé malgré les nombreux virages, comparable aux enchaînements type Nouvelle Zélande, sensations garanties ! On quitte cette route avant Grevilly pour emprunter une route étroite et « vivante » je dirais.

On arrive très fort sur un ciel puis on descend avant un freinage en aveugle, sans repère pour un droite étroit avant Cruzille. Nous reprenons de nouveau une petite route avec un goudron abîmé pour des allonges impressionnantes et sur un gros rythme. La descente avant Fragnes est très rapide et risque d’être délicate puisque en sous-bois et très souvent humide. Chicane avant l’épingle droite de Fragnes pour retrouver une route plus propre. Grosse allonge avant l’épingle de Prayés puis de nouveau de belles allonges.

La dernière partie redevient assez technique sur une route étroite sans visibilité puis on termine sur un double gauche archi bosselé avant l’arrivée qui peut faire perdre tout espoir si proche du but !

FAITS MARQUANTS
Il reste une seule spéciale à parcourir et Eric Brunson ne s’avoue pas encore vaincu.

Le normand signe un nouveau scratch et maintient Julien Maurin sous pression même si l’écart de 19s6 semble confortable.

Pas de changements derrière avec Gilles Nantet qui maintient les WRC de Pierre Roche, Guy Mottard et Nicolas Roux derrière lui.

Engagé dans une lutte pour la deuxième place du trophée Michelin face à Philippon, Cédric Robert reprend un peu de marge avant la dernière spéciale.

PROCHAINE SPECIALE : ES12- La Chapelle – Tournus (25,71 km) à partir de 16h48 (Samedi 15 juin 2013)

REACTIONS DES SPECIALES (FFSA)
2. Julien Maurin : « J’ai cru avoir crevé à l’arrière gauche à l’arrivée. J’ai bien attaqué, j’ai amélioré mon premier passage, il est difficile de faire mieux. »
3. Eric Brunson : « Il y a des plaques de goudron noir, c’est sale. Si je ne fais pas le scratch ici, je ne le fais nulle part. »
11. Gilles Nantet : « On a amélioré mais c’est chaud car c’est très sale. Il y a énormément de cordes à prendre. »
5. Pierre Roché : « Ca va mieux, le problème de sous virage est bien réglé. »
7. Guy Mottard : « J’ai calé sur la ligne de départ. Mais le comportement de la voiture est meilleure depuis qu’on l’a assouplie. »
70. Nicolas Roux : « Tout va bien, pourvu que ça dure. Quel plaisir, cette spéciale et cette voiture ! »
17. Bernard Philippon : « Je roule propre en assurant les freinages. Je veux finir ce rallye. »
42. Cédric Robert : « Ca a bien roulé, j’essaie de conserver ma deuxième place au Trophée Michelin devant Philippon. »


Classement ES11/Classement ES11 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *