ES2- Encore un duel Cuoq/Maurin (Vins Mâcon 2013)




Depuis le Lyon-Charbo, les deux hommes sont inséparables. Après un scratch de Maurin dans la première spéciale, Jean-Marie Cuoq réplique en reprenant un dixième face au Pilote Ford.

img_0597
tre-gras-bleu">PROFIL (par Victor Bellotto, Fabia R2)
La spéciale typique du Mâcon, extrêmement rapide, faite pour les WRC et les GT+. Après la sortie de Cortambert, on négocie une épingle droite serrée qui conditionne toute la montée.

Le rythme est complètement dément pendant 4-5km sur un goudron très abrasif. Les notes sont primordiales pour les repères de freinage. Après le Col des 4 vents qui passe en fond de 6, on rentre dans le bois mais le rythme ne faiblit pas ! Il faut attendre la zone de la carrière pour retrouver son souffle. Prudence sur cet asphalte poussiéreux.

FAITS MARQUANTS
Première moderne attendue au départ à 14h56.

Depuis le Lyon-Charbo, les deux hommes sont inséparables. Après un scratch de Maurin dans la première spéciale, Jean-Marie Cuoq réplique en reprenant un dixième face au Pilote Ford.

Déjà troisième dans l’ES1, Gilles Nantet récidive et conforte sa troisième place du général devant Pierre Roché et Eric Brunson. Dans ce groupe GT+, Hervé Véricel menace désormais Patrick Rouillard pour la seconde place.

Dans le groupe R, c’est Cédric Robert qui mène sur la 208 R2 du team Saintéloc. Grosse bagarre en groupe N avec Monnet, Lobry, Riberon et un extraordinaire Guillemaud tous regroupés en cinq secondes.

Pas de changements en F2000 avec Sébastien Bernollin devant.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Jean-Marie Cuoq : « J’ai roulé en slicks sur le sec, l’auto a du poentiel. Elle est en osmose avec les pneus. Ca va vite pour découvrir l’auto, ça déboule.»
2. Julien Maurin : « J’ai durci la voiture, ça bougeait trop. J’ai été surpris au début mais j’ai trouvé un bon set-up. »
3. Eric Brunson : « Quand on n’a pas de problème, ça va mieux. »
4. Pierre Roché : « C’est trop rapide pour le petit moteur que j’ai. »
7. Guy Mottard : « La voiture devient fatigante, ça veut dire qu’on commence à en mettre plus. Ca va aller mieux. »
8. Arnaud Augoyard : « C’est nettement mieux que dans la première. J’ai changé les réglages, ça n’a rien à voir, je prends mon pied. »
9. Philippe Greiffenberg : « J’ai fait un demi tête à queue dans la première épingle. »
11. Gilles Nantet : « Ca va vite, à la limite du raisonnable. On prend du 220 km/h à certains endroits. »
12. Patrick Rouillard : « Il y a de la gravette au col. On a passé le sommet en dérive. Ca va très vite avec nos autos, à vitesse grand V. »
14. Hervé Véricel : « C’était mieux dans cette spéciale. Dans la première, je n’y étais pas. La voiture n’est pas parfaite. »
15. Eric Mauffrey : « J’ai réglé la voiture différemment, elle a un meilleur comportement. Maintenant, il me faut hausser le rythme. C’est important de trouver confiance dans la voiture avant d’attaquer. »

PROCHAINE SPECIALE : ES3-Lugny – Viré (10,35 km) à partir de 14h49 (Vendredi 14 juin 2013)


Classement ES2/Classement ES2 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. mama71 dit :

    mais ou est vericel ?

  2. Lacave75 dit :

    Huit « Porsche » au départ dont 4 dans le top 10, c’est du jamais vu !

  3. mama71 dit :

    attention quand meme route humide par endroit ca va casse dur

  4. natlin dit :

    123 de moyenne, c’est pas les vins de macons, c’est les (vins )quatre heure du mans!

  5. mama71 dit :

    il me semble que le site de la ffsa n’arriva pas a suivre
    ils vont trop vite!!!!!