ES3- Bonato est fort (Lyon-Charbonnières)



ES3- Chamelet-Oingt (13.26 km) à partir de 13h19 (Vendredi 19 Avril 2019)

Avant le dernier chrono de cette matinée, Yoann Bonato compte déjà près de dix secondes d’avance sur le duo Giordano/Gilbert.

FAITS MARQUANTS

A l’image des deux premières spéciales, Yoann Bonato domine clairement ce début de course au Lyon-Charbo ! Au parc d’assistance de Charbonnières, le pilote du team CHL va rentrer avec 12s7 de marge sur Quentin Giordano, encore 2e de cette spéciale, et 16s1 sur Quentin Gilbert, handicapé par des problèmes moteur dans ce chrono.

Encore auteur d’une fantastique performance dans cette spéciale, Nicolas Ciamin occupe une cinquième place inespérée au classement provisoire. Devant lui, Yohan Rossel est au contact du podium après une belle performance dans cette ES3.

Reparti sur un gros rythme après sa crevaison, Anthony Fotia signe un superbe troisième temps…lui qui découvre sa Polo GTi R5.

Lui aussi victime d’une crevaison, Romain Dumas s’est bien relancé dans ce chrono très rapide et bien adapté à sa Porsche.

En R3, Cédric Robert est de nouveau le plus rapide, devançant Boris Carminati, le leader du trophée Clio R3T France.

Dans le groupe F2000, Lionel Jacob entame sa saison de la plus belle des manières, dominant largement ce groupe avec une superbe 17e place au scratch associée. Dans le groupe N, Dominique Bargeon compte déjà une vingtaine de secondes de marge sur Antoine Hommeau.

A la 24e place, on soulignera la performance de Guillaume Sirot au volant de la Peugeot 309 GTi familiale.

En VHC, Benoît Chayet confirme son scratch de l’ES2 et grimpe sur le podium provisoire, tout proche de Giordanengo et Eouzan. Au terme de cette première boucle, les quatre hommes de tête sont regroupés en seulement cinq secondes, Del Fiacco fermant la marche.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Ciamin« Je suis surpris de notre rythme. La voiture va bien même si on peut encore améliorer son comportement. Je suis avantagé par la position sur la route mais quand même. »
Gilbert« J’ai eu une perte de puissance sur la montée au début et j’ai attaqué vraiment fort sur la fin pour compenser. Malgré ça j’ai une bonne voiture je suis content. »
Michel« Il faut travailler sur la voiture mais même moi je n’ai pas de bonnes sensations. »
Bonato« Tout va bien, rien à signaler. »
Rossel« On est à notre place. On va essayer d’améliorer la voiture. »
Giordano« On fait un deuxième temps. Je suis surpris du grip mais la première boucle s’est bien passée. »
Astier« C’est très rapide. Il faut être confiant et ne pas hésiter mais je suis content. La voiture a un gros potentiel, j’ai un bon feeling. »
Berfa« On a toujours notre problème de puissance. C’est la reprise, il faut s’y jeter donc c’est difficile. J’ai envoie de voir l’arrivée mais on prend du plaisir. »
Fotia« On fait des temps sympa. On va rouler pour continuer à faire des bons temps, je suis heureux. »
Wagner« On a eu un problème technique au départ et je ne suis pas en confiance. C’est compliqué car devant ça roule fort. »

PROCHAINE SPECIALE : ES4- Bibost-Bessenay-Montrottier ( 14.63 km) à partir de 16h57 (Vendredi 19 Avril 2019)

Classement ES3 / Après ES3 (13.26 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. rally037 dit :

    grosse bagare entre Lionel Jacob et Julien Saunier.

  2. manu dit :

    Toujours au niveau des différentes classes:
    J’ai eu l’occasion de discuter avec Richard GENESCA LORS DU RALLYE DES CAMISARDS ( gard) Il n’était pas chaud pour inves tir dans une r5. Dans qq années que feront ils de leur voiture si la réglementation change? eLLES SERONT INVENDABLES.Il préférait garder sa toyota FA8 et courir en VHC.A t-il raison ou pas?.L’avenir nous le dira!
    Dans tous les cas merci à RICHARD d’avoir partagé ces qq moments à baton rompu avec un simple passionné.Je te laisse ,il faut que j’aiile pointer.
    MERCI ENCORE

    • Xarena dit :

      Oh, Richard, il est toujours partant pour discuter… Et puis sa Toy’ il l’a connait bien, c’est fiable, il s’amuse bien avec… Et puis il y a la relève à faire rouler, aussi… Il n’a pas le profil pour changer de voiture.
      Par contre, si tu discutes avec Arnaud ou Guillaume, je pense qu’ils ne seraient pas contre un Fenouillèdes en R5, par exemple. Je crois que c’est avant tout une histoire de génération.

    • Krys dit :

      Et je viens de voir (à la place 99) les Opel adam de la coupe qui étaient en FR2 sont maintenant en RFR2.

  3. manu dit :

    Ca devient compliqué avec toutes ces classes.Comment voulez vous que le néophite s’y retrouve et comprenne qq chose au classement.Il faut symplifier le rallye pour que tout le monde ycomprenne qq chose.Pourtant au fait du rallye je ne savais pas qu’il y avait un rgt 16.Comprenne qui voudra
    Le président de la FFSA connait il toutes les classes possibles en rallyejE Je n’en suis pas sur.Les plus réticents diront qu’il n’est pas la pour ça

  4. arno dit :

    EUHHHHH, y a erreur sur les F2000……
    Lionel JACOB est loin devant les 2 cités…
    Par contre à noter 2 Avions en FA, SAUNIER et sa CLIO William, mais aussi SIROT avec une antique 309!!!!

  5. Krys dit :

    Pourquoi PEZZUTTI et en RGT 16 et non en GT+ 15 ? (Quel est la différence ?)

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Pourquoi ? Car il a bien acheté cette Porsche homologuée RGT donc exploitable sur toutes les épreuves internationales. En GT+, la caisse est plus légère et plus puissante pour résumer, le niveau de perf’ est très différent.

  6. arno dit :

    Pas un mot sur le F2000????

  7. S.L dit :

    Franchement le niveau du championnat de France est élevé.
    (pas le foot / rugby …..)
    Il faut que la federation donne sa Chance en WRC à ces talents .
    On veut un sucesseur à nos Seb.
    ET je pense que dans cette generation là il y en a !

  8. henji dit :

    Même avec une route propre, le chrono de Ciamin est dingue !

    Par contre Brunson est déjà à près d’une minute !