ES3- Breen sera dur à battre (Valais)




Craig Breen termine cette première journée avec un nouveau scratch et occupe logiquement la tête du rallye devant le suisse Olivier Burri.

scratch et occupe logiquement la tête du rallye devant le suisse Olivier Burri avec déjà quinze secondes d’avance. A 52 ans, le recordman de victoires du Valais avoue qu’il lui sera difficile de se battre avec le pilote irlandais.

En troisième position, on Alexey Lukyanuk qui a logiquement pris l’avantage sur François Delecour, auteur d’une superbe journée sur sa Porsche. Sur une spéciale inadaptée à sa monture, le français réalise tout de même le dixième chrono au milieu des R5 et autres S2000.

A noter la belle performance du champion Junior Emil Bergkvist qui occupe actuellement la septième place entre pilotes confirmées et locaux. Du côté de Nikolay Gryazin, la progression est belle également avec un septième temps à confirmer dès demain.

Quatrième l’an passé, Jonathan Hirschi perd une vingtaine de secondes sur un tête-à-queue et chute en neuvième position.

En ERC2, David Botka réalise un début de parfait et devance largement Vojtech Stajf en vue du titre.

RÉACTIONS DES PILOTES

Bergkvist« Il (Gryazin) était un peu en retard sur la liaison. J’ai été prudent sur les deux premières spéciales, j’avais l’impression que les pneus étaient un peu usés. Je suis heureux d’avoir fait trois bonnes spéciales. C’est très glissant parfois mais j’avais une confiance totale en mes notes. »
Breen« Nous avions crevé dans cette spéciale l’an passé. J’étais un peu parano mais la spéciale n’était pas trop mauvaise. C’est la première fois que je fais cette boucle sans soucis ici, c’est sympa. »
Gryazin« C’était vraiment mieux mais on a trop glissé. Demain, nous serons meilleurs. Nous étions pris dans le traffic. »
Lukyanuk« Nous n’étions pas dans le rythme, la route est assez différent de ce que nous connaissons. Les changements de rythme sont nombreux, vous allez du large à de l’étroit, ça change tout le temps. »
Gonon« Je suis content. Nous devons reprendre le rythme d’une voiture moderne. Je suis quand même impressionné par les gars de devant. »
Magalhaes« La spéciale était difficile avec des niveaux de grip très différents, ce n’est pas simple. Je vais essayer d’améliorer le setup pour demain. Je suis content même si c’est difficile face aux locaux. »
Hirschi« Dans un virage serré, la voiture a trop tourné et nous avons du faire marche arrière, nous perdons environ 20s. J’espère que ce sera mieux demain. »
Burri« C’est difficile mais Craig roule chaque week-end et moi j’ai 52 ans. Il a quand même signé un gros chrono, 9s c’est beaucoup dans cette spéciale. J’espère rester dans les 3-4 premiers au général. Je n’ai jamais roulé avec cette voiture donc il faut aussi prendre le temps de là découvrir. »
Delecour« Ce n’était pas bon du tout pour la Porsche avec plein d’épingles et de la boue mais j’ai attaqué au maximum. Garder la Porsche sur la route n’était pas facile, croyez-moi. »

PROCHAINE SPÉCIALE ES4- Sierre-Anniviers (14,22 km) à partir de 10h05 (Vendredi 30 Octobre 2015)

Classement ES3 / Classement après ES3 (12,47 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. mer dit :

    Vous pouvez mettre le classement ERC-2 svp ?

  2. patrick dit :

    il es toujours vaillant le père (freine tard) bravo a lui et que dire de l’auto ces une Porsche.GT…