ES5- Chavanne s’accroche (Finale 2013)




Ludovic Gherardi améliore légèrement son temps d’hier et signe le scratch pour 2s2 face à Jérôme Chavanne.

Le pilote Ford compte désormais 15s d’avance sur le pilote Peugeot et 51s sur Michel Giraldo.

S2000 n°3)
Petite spéciale mais superbe. La première partie est rapide avec un grip précaire sur une route large avant d’attaquer une partie plus sinueuse et technique. La moitié de spéciale est plus rapide pour finir dans une partie piégeuse avec un mauvais grip.

FAITS MARQUANTS
Ludovic Gherardi améliore légèrement son temps d’hier et signe le scratch pour 2s2 face à Jérôme Chavanne.

Le pilote Ford compte désormais 15s d’avance sur le pilote Peugeot et 51s sur Michel Giraldo.

Dans le groupe F2000, Thomas Badel devance une nouvelle fois Raphaël Michaud et se maintient à la quatrième place du général.

Sixième après l’ES4 et leader de la classe A6K, Patrick Magnou doit renoncer à cause d’un problème mécanique.

Dans le groupe N, Romain Salinas signe le scratch et revient à seulement 6s8 de David Mollas leader.

Dans le groupe R, Pascal Bérard confirme son leadership devant Mickaël Crépy pour 9s8.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Ludovic Gherardi (Ford Fiesta RRC) : « J’ai bien roulé tout en ayant été prudent sur toutes les plaques de goudron noires… »
Jérôme Chavanne (Peugeot 207 S2000) : « C’est plus humide qu’hier. J’ai été super prudent. »
Michel Giraldo (Peugeot 306 Maxi) : « J’ai tiré tout droit au passage de la première chicane. J’ai du faire demi-tour assez loin… »
Paul Alérini (Peugeot 207 S2000) : « Les slicks convenaient dans celle-ci mais hélas pas dans les deux autres. »
Thomas Badel (Renault Clio Williams) : « Nous n’avons pas pris de risques. Nous allons commencer à gérer un peu notre avance en F2000. »
Raphaël Michaud (Peugeot 309) : « Je suis sur la défensive. Il faut sans doute changer le bonhomme… »
Mickaël Lobry (Mitsubishi Lancer Evo X) : « Je n’arrive toujours pas à me lâcher. Cela m’agace. »
Jean-Michel Leclerc (Renault Clio 16S) : « Nous avons bien roulé dans cette ES. »
Romain Martel (Peugeot 207 S2000) : « la voiture bouge beaucoup. Nous ne devons pas faire de faute dans celle-ci, qui est très courte. »
Steve Mourey (Peugeot 206 Kit Car) : « J’ai fait un tête à queue. »
Mathieu Soler (Renault Clio 16S) : « Cela va de mieux en mieux. »
Frédéric Michaud-Maillet (Renault Clio Ragnotti) : « Je n’ai plus de roue de secours depuis notre crevaison dans l’ES4. Dans celle-ci, nous avons assuré. »
David Mollas (Mitsubishi Lancer Evo IX) : « C’était hyper chaud. Cela glissait beaucoup. »
Romain Salinas (Renault Mégane RS) : « Nous prenons de bons appuis. Nous allons nous battre pour atteindre notre objectif : gagner le groupe N. »

PROCHAINE SPECIALE : ES6- Lachat – Brénod (15,91 km) à partir de 11h44 (Samedi 19 Octobre 2013)


Classement ES5 / Après ES5 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Néné dit :

    Salinas remonte petit a petit aller le gardois

  2. natlin dit :

    superbe chavanne le seul a embeter gherardi, pas sur qu’il aurait fait les memes temps avec la punto s2000!!