Hyundai se concentre sur les championnats nationaux en Rally2



Contrairement à Skoda et Citroën, l’équipe Hyundai Motorsport ne sera pas représentée officiellement par une structure en WRC2 cette année.

Pour 2024, le constructeur coréen veut plutôt miser sur les championnats nationaux et n’a donc plus l’ambition de jouer un rôle dans la course au titre en mondial. Pourtant, Hyundai Motorsport a tout de même conservé Emil Lindholm en tant que pilote officiel, alors que Teemu Suninen n’est plus sous contrat.

Nous n’avons pas de projet officiel dans la catégorie WRC2 cette année. Cette décision a été prise parce-que nous devons gérer un peu notre budget et nous fixer de nouveaux objectifs. Selon nous, la meilleure option pour le moment est de se concentrer davantage sur les séries nationales.” estime Benoît Nogier, nommé récemment à la tête de la compétition clients chez Hyundai.

“Nous avons décidé de nous retirer un peu et de nous concentrer sur le développement de la voiture et d’investir davantage dans les séries nationales. Nous avons beaucoup plus de concurrents que l’année dernière. Cela est possible car nous n’avons pas de grande équipe officielle dans la catégorie WRC2.”

En France par exemple, Hyundai Motorsport espère jouer le titre avec deux autos confiées à Eric Camilli et à Hugo Margaillan. En Belgique, Cédric Cherain vient de remporter la première épreuve de la saison, tout comme Kris Meeke au Portugal.

“Nous nous concentrons particulièrement sur les séries françaises, car c’est le plus gros marché pour les voitures Rally2 et où il y a le plus de clients. En plus de cela, notre regard est tourné vers les championnats espagnol, portugais, belge et italien. Ce sont de grands marchés où la concurrence est importante.”

Dans les semaines à venir, la Hyundai i20N Rally2 va recevoir plusieurs évolutions, et notamment une au niveau du moteur avec un gain de puissance et surtout de couple significatif. Côté chassis, la voiture coréenne va aussi bénéficier d’améliorations, notamment grâce à l’apport de François-Xavier Demaison, nouveau directeur technique de Hyundai depuis mai dernier.

“Nous prévoyons d’utiliser plusieurs gros jokers le 1er avril. Le plus important est la mise à jour du moteur, qui apporte beaucoup plus de puissance et de couple à la machine C’est la première étape. De plus, nous travaillons sur la fiabilité de la voiture, car nous avons eu des problèmes mineurs dans le passé. Par exemple, Emil a eu un problème de suspension lors du rallye finlandais, mais nous l’avons résolu. Cependant, tout cela doit être fait en coopération avec la FIA, afin que les homologations soient validées.”




S’abonner
Notification pour
guest
15 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gaston
gaston
1 mois il y a

il va falloir sacrément augmenter le niveau de la ‘perf’… face à la C3 et ses pilotes actuels, ça me parait plus que compliqué …bon courage.!!

Thomas
Thomas
1 mois il y a

Pour la France et l’Italie ça va être compliqué, Citroën y est un vrai “rouleau compresseur” 😉

Mais en tous cas chapeau pour la victoire en Belgique et au Portugal 😮