Il y a 4 ans, Kubica frôlait la mort




Aujourd’hui marque le quatrième anniversaire d’un événement qui a modifié à tout jamais le parcours de Robert Kubica dans le milieu du sport automobile. Prédestiné à...

>Prédestiné à une carrière aux avant-postes en Formule 1, le prodige polonais était en effet victime d‘une très grave sortie de route le dimanche 6 février 2011 lors de la Ronde di Andora disputée près de Gênes.

Quelques jours après la présentation de la nouvelle Renault R31 et d’une session d’essais à Valence (Espagne) où il avait réalise le meilleur temps, Robert Kubica participait à un rallye italien, au volant d’une Škoda Fabia S2000.

Après une première journée sans encombre, le polonais perdait le contrôle de la Fabia S2000 qui percutait violemment une rambarde de sécurité, le dimanche matin. Transféré en urgence en hélicoptère à l’hôpital de Gênes, le pilote Renault F1 Team (à l’époque) sortait de l’épave de la Fabia, victime de traumatismes multiples (main et jambe). Après une longue opération pour soigner deux fractures du bras droit et sa main écrasée lors de l’accident, Robert Kubica était placé en coma artificiel. Deux mois après son accident, le polonais quittait l’hôpital mais n’était pas en mesure de reprendre sa place dans l’écurie de Formule 1.

Après plusieurs opérations, et une longue attente bercée par un hypothétique retour en Formule 1, le pilote polonais se résignait à abandonner ses derniers espoirs et se tournait vers le rallye malgré un bras droit aux capacités physiques réduites.

tomassong13
rivierarallynet

En 2013, il devenait officiellement le premier champion du monde WRC-2 au volant de la DS3 RRC de l’équipe PH-Sport. Pour sa première saison en championnat du monde des rallyes, le polonais remportait cinq fois la catégorie et décrochait le titre en fin de saison.

En 2014, Robert Kubica passait à l’étape supérieure en prenant le volant d’une Fiesta WRC gérée par l’équipe britannique M-Sport. L’ancien pilote de Formule 1 connaissait là, une saison très compliquée, en accumulant les sorties de routes tout au long de la saison. Il terminait la saison à la 16e place finale du championnat.

En 2015, après avoir laissé planer quelques doutes sur son avenir, le polonais rempilait pour une nouvelle saison en championnat du monde des rallyes au sein de sa propre équipe, le Robert Kubica World Rally Team.

Lors du dernier rallye Monte Carlo, Robert Kubica a démontré, malgré ses faiblesses physiques, son incroyable talent derrière un volant en signant notamment quatre meilleurs temps. Le polonais en a également profité pour éclabousser de toute sa classe ce rallye si difficile.

Même si il manque cruellement de constance, le polonais a prouvé qu’il pouvait imposer son rythme notamment face aux références que sont Sébastien Ogier et Sébastien Loeb.

Souvent critiqué par les plus aguerris ou pas, Robert Kubica reste néanmoins un modèle d’engagement et de pugnacité envers le sport automobile qui lui a malgré tout jouer quelques mauvais tours…

=> Si toute fois, quelques doutes subsistes, cette vidéo embarquée du polonais lors du dernier rallye Monte Carlo, pourrait vous aider à changer d’avis sur son niveau de performance.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bruno dit :

    C’est un cinglé ! Mais on ne peut que l’admirer… j’espère qu’il décrochera un jour un gros résultat !

  2. nenew 30 dit :

    Ces un pilote qui évolue vite et son accident n’a pas eu d effet sur son mentale comme certains pilotes au paravant temps mieux mais ces claires on a l impression qu il craint pas la mort et qu il joue avec mais ça marche en espèrent le voir longtemps sur les routes car il la un sacrée coup de volant bon vent à lui pour cette saison 2015.

  3. Joël G dit :

    L’avis d’un magazine belge. Ils n’ont pas tout à fait tort…:

    WRC : Robert Kubica, ce pilote qui inspire la peur…
    Rally 26/01/2015

    « Nous sommes contents de notre classement, que nous devons notamment à ce Robert Kubica qui continue d’avoir un problème d’ordre mental ! Un jour, ce mec va mourir en course. Espérons simplement qu’il ne tue personne d’ici-là… » Ces paroles, dures, sont celles d’un pilote de stature internationale à l’arrivée du Rallye de Monte-Carlo. Nous tairons son nom, mais sa respectabilité ne fait aucun doute.

    Car autant ne pas y aller par quatre chemins. Le Polonais Kubica est un pilote rapide, très rapide même, mais qui a trop souvent tendance à confondre vitesse et précipitation. Lors de ce Rallye de Monte-Carlo 2015, l’ex-star de la F1, grièvement blessé à la main lors d’un rallye en Italie, a signé plusieurs scratches sur des parcours rendus compliqués par la glace et la neige. Des performances néanmoins ternies par une jolie collection de passages à la limite, voire au-delà. Avec pour couronner le tout un crash à haute vitesse après le Flying Finish de l’ES14, que Kubica a abordé avec la pédale de frein au plancher…
    Depuis ses débuts en Championnat du Monde des Rallyes, Robert Kubica donne l’impression de surpiloter, de compenser un manque d’expérience par une attaque de tous les instants. La compilation de ses cabrioles, visible sur internet, fait juste froid dans le dos. En fait, avec le Polonais, on ne se demande plus s’il va sortir de la route, mais bien quand la Ford Fiesta RS WRC aux couleurs de Lotos quittera le ruban d’asphalte ou de terre.
    A Monaco, ce dimanche après-midi, une coupe aurait dû être attribuée à Maciej Szczepaniak, pas pour le caractère imprononçable de son nom, mais bien pour le fait de partager l’habitacle de la Fiesta RS WRC en compagnie de Kubica. Là, il faut oser ! Nous ne sommes pas sûrs que les candidats soient nombreux…
    Que penser de cette situation ? Votre avis nous intéresse, mais inutile de vous cacher que nous craignons l’accident grave chaque fois que l’ami Robert est au départ d’une épreuve. Or, la discipline rallye est éternellement en sursis… (Vincent Franssen)

  4. Tonio dit :

    A mes yeux il est une véritable icône du WRC
    Tout au long du rallye, les spectateurs parlaient de lui et de la vidéo si spectaculaire de ses essais pré monte carl.

  5. tbr dit :

    quel pilote !!

  6. Rallyman84 dit :

    Très bonne idée Arno que de faire un article pour les 4 ans de l’accident de Kubica 😉
    C’est incontestablement un très grand pilote, peut-être un des meilleurs de ces dernières années (champion WRC2 dès sa 1ère saison en Mondial ! :o) et ce malgré son handicap.
    Alors évidemment, on pourra le critiquer en disant qu’il est irrégulier au niveau de ses résultats, qu’il sort souvent etc. Même si cela est vrai, il n’en reste pas moins admirable, tant par sa pointe de vitesse que par sa détermination face à toutes les épreuves qu’il a traversé depuis quelques années 🙂