Latvala la tient enfin




A l’issue du rallye de France, le vainqueur Jari-Matti Latvala, est revenu sur son week end.

juste auréolé d’une première victoire sur l’asphalte, à laquelle il semblait tenir plus que tout, le pilote finlandais évoque également sa belle opération au championnat suite aux soucis de Sébastien Ogier et se projette déjà sur le prochain rendez-vous catalan.

Un finlandais qui gagne sur asphalte, si on oublie le Monte-Carlo, il faut remonter au San Remo 1999 et la victoire d’un certain Tommi Makinen. Ça y est, c’est fait, comment vous vous sentez?

J-M Latvala : « C’est incroyable. En 2008, en Catalogne, avec la Focus, je finis à six minutes de Sébastien Loeb qui gagne le rallye. Six ans, une minute par an ! Cela a été long, mais on l’a fait ! C’était mon rêve de gagner ! Plusieurs fois, on était proche, mais j’ai dû faire cette erreur en Allemagne pour comprendre et être capable de me contrôler dans la position du leader. C’était une grosse erreur mais elle m’a permis de gagner en contrôle justement. C’est une expérience qui m’aide. » 

Est-ce que cette victoire compense cette erreur ? Et le championnat?

J-M Latvala : « Bien sûr. Malheureusement, mon coéquipier Sébastien Ogier a eu un problème technique et il a perdu du temps mais il a remporté la Power Stage. De mon coté, je suis vraiment soulagé d’avoir pu gagner ce rallye asphalte et de garder le championnat en vie. On va essayer d’avoir un bon feeling pour l’Espagne et de continuer à se battre. »

Les temps étaient incroyables ce week end, Andreas vous a même traité de « fou ». Vous semblez très confiant?

J-M Latvala : « Oui, c’était après la sixième spéciale, sur la liaison, Andreas m’a avoué qu’il avait été impressionné. Puis j’ai réalisé que peut-être notre temps était assez bon. C’est dans ces moments, que tu réalises que tu as fait une spéciale parfaite. Je dois dire que Andreas a été aussi très impressionnant. Entre ce qu’il a fait en Allemagne et ici, il a prouvé qu’il pouvait être vraiment rapide. Kris Meeke a également bien roulé, il enchaîne les podiums. C’est vraiment sympa de se battre avec des gars comme eux. »

Et du coup pour l’Espagne, vos avez fait le plein de confiance?

J-M Latvala : « En Espagne, je pense que la journée sur terre sera importante. Tu ne fais pas d’énormes différences sur l’asphalte là bas. Il faudra faire une bonne première journée sur terre. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. LOSSE Jean-François dit :

    Pas fou le type ..!