Les DS3 WRC finissent en beauté




Pour son premier engagement en compétition, la Citroën DS3 WRC termine au quatrième rang du Rallye de Suède grâce à Sébastien Ogier et Julien Ingrassia....

bastien Loeb et Daniel Elena se classent quant à eux au sixième rang. Les DS3 WRC du Citroën Total World Rally Team ont également signé le doublé dans la ‘Power Stage’, la dernière spéciale du rallye récompensée de points supplémentaires.

L’une des difficultés majeures du rallye réside dans les changements incessants de conditions de route, qui peuvent influer grandement sur les performances des concurrents. Vendredi, la neige fraiche tombée avant le départ handicapait les équipages s’élançant parmi les premiers. Aujourd’hui, c’est l’absence de vent qui avait pour conséquence de laisser de la poudreuse en suspension, réduisant ainsi la visibilité des pilotes.

« C’était très impressionnant », racontait Julien Ingrassia. « Nous avions un voile blanc devant le capot. Les particules de neige ne retombaient pas et n’étaient pas déplacées par le vent. »

« Il a fallu lever le pied dans certaines portions plus rapides pour avoir un peu de visibilité », renchérissait Sébastien Ogier. « J’ai préféré ne prendre aucun risque. Avec un sol recouvert d’une belle couche de glace dure, Mikko (Hirvonen) devait bénéficier des conditions optimales. Derrière, la trajectoire était légèrement dégradée avec de la neige ramenée des cordes. »

Sur le podium provisoire à l’arrivée de Torntorp 2 (ES20), Sébastien Ogier cédait du temps dans Rämmen 2 (ES21) : « La voiture se ‘promenait’ de l’arrière. Nous avons touché un mur de neige et cela a obstrué le filtre à air. En fin de spéciale, je ne disposais plus de toute la puissance du moteur. »

Auteur du meilleur temps dans la Power Stage, Sébastien Ogier terminait le rallye au quatrième rang et marquait trois points supplémentaires grâce à sa dernière performance : « Le résultat est plutôt encourageant pour une seconde participation au Rallye de Suède. Nous avons de nombreux éléments positifs à retenir de cette expérience. Malgré les difficultés, nous avons montré que la Citroën DS3 WRC était performante. Désormais, je suis impatient de rouler sur terre où la voiture promet d’être efficace ! »

Esseulé au sixième rang, Sébastien Loeb terminait le rallye sans pression : « N’ayant plus rien à gagner, il fallait juste atteindre l’arrivée. Même si le résultat n’est pas forcément à la hauteur de nos attentes, il fallait marquer ces premiers points et nous profitons de la Power Stage pour en ajouter deux en bonus. Avec cette sixième place, nous aurons peut-être une position plus avantageuse au départ du Rallye du Mexique ! »

Engagés avec des Citroën DS3 WRC préparées par Citroën Racing Technologies, Petter Solberg et Kimi Räikkönen atteignaient également l’arrivée du premier rallye de la saison. Le Norvégien terminait finalement cinquième. Kimi Räikkönen rentrait à Karlstad en huitième position au terme d’une prestation encourageante pour la suite de la saison.
« Pour leur première course, les Citroën DS3 WRC se sont montrées à la fois fiables et compétitives tout au long du week-end », concluait Olivier Quesnel, Directeur de Citroën Racing. « Avant le départ, nous savions que nous n’étions pas les favoris sur un parcours très spécifique. Attendons les premières épreuves sur terre pour avoir une idée précise du potentiel des uns et des autres… »

Les Citroën DS3 WRC délaissent désormais leurs pneumatiques à clous pour s’envoler vers le Mexique. Disputée sur terre et en altitude, la prochaine épreuve se déroulera du 3 au 6 mars 2011.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *