Loeb remporte la 1ere victoire de la DS3 WRC




Invaincus au Mexique depuis 2006, Sébastien Loeb et Daniel Elena remportent leur cinquième victoire consécutive sur cette épreuve. Il s’agit aussi et surtout de la...

de la Citroën DS3 WRC, qui a dévoilé son potentiel sur la terre tout au long des trois jours de course. Sortis de la route lors de la première spéciale du jour, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont été contraints à l’abandon. Le duo Loeb / Elena progresse ainsi à la deuxième place du Championnat du Monde ‘Pilotes’.

Après deux longues journées, la troisième étape du Rallye du Mexique s’apparentait à un sprint, avec seulement 62 kilomètres chronométrés. Le parcours se composait de trois spéciales, enchainées sans assistance : Guanajuatito (29 km), Comanjilla (24 km) et Guanajuato Power Stage (8 km), récompensée de points de bonus pour les trois premiers.

Séparés de 10’’5 au moment de quitter l’assistance installée dans le Poliforum de León, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb s’élançaient avec l’objectif d’offrir le doublé à la Citroën DS3 WRC. Hélas, la course basculait dans Guanajuatito. Sorti de la route à mi-spéciale, Sébastien Ogier était contraint à l’abandon, roue avant- gauche cassée. « Je devais attaquer pour conserver ma première place, car ma position d’ouvreur me forçait une nouvelle fois à balayer la trajectoire », expliquait le pilote du Citroën Total World Rally Team. « Dans une courbe, la voiture a sous-viré et je suis sorti un peu large. Je n’ai pas pu éviter une pierre dans le bas côté, le pivot avant-gauche a cassé net. J’ai joué et j’ai perdu, mais je me sens terriblement désolé pour l’équipe. Nous avions fait un super travail depuis le début du week-end et je ne concrétise pas en apportant de précieux points à Citroën. »

Après avoir vu son équipier arrêté dans la spéciale, Sébastien Loeb adoptait un rythme plus mesuré jusqu’au point stop : « Cela ne m’a pas fait plaisir de voir Sébastien et Julien au bord de la route. Nous avions la possibilité de nous battre jusqu’au bout et c’est dommage que ça se termine de la sorte. Nous reprenons donc la tête du rallye, avec plus de 1’30’’ d’avance sur Mikko. Nous allons désormais assurer. »

Après avoir lâché une poignée de secondes dans Comanjilla, Sébastien Loeb se présentait au départ de la Power Stage avec l’objectif de marquer quelques points supplémentaires. En arrachant le deuxième temps à Petter Solberg, le septuple Champion du Monde marquait deux points supplémentaires, concluant un week- end riche en émotions : « C’est un rallye très difficile que nous venons de disputer. Il y a eu cette grosse bagarre avec Sébastien Ogier, quelques soucis de jeunesse sur la voiture et cette victoire qui ne s’est dessinée qu’en fin de course… Il s’agit d’une bonne opération comptable, puisque nous revenons en deuxième position du Championnat du Monde. Pour nous, la saison vient réellement de commencer ! »

« C’est un nouveau résultat exceptionnel pour Citroën », concluait Olivier Quesnel. « Ce fût une très belle course. Nous avons perdu Sébastien Ogier en route, c’est malheureux mais ça fait partie du jeu. Pour cette première épreuve sur terre, nous avons démontré les performances et la fiabilité de la DS3 WRC, même si nous n’avons pas été épargnés par quelques petits soucis. Je suis confiant pour la suite de la saison, car je suis persuadé que nous disposons de la meilleure voiture et des meilleurs équipages. A nous d’être intelligents pour nous battre pour les deux titres mondiaux. »

Auteurs d’une troisième étape prudente, Petter Solberg et Chris Patterson placent leur DS3 WRC en quatrième position, assortie d’un point de bonus dans la Power Stage.

Communiqué Citroën Racing





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *