M-sport espère profiter du balayage




On le sait, le balayage est très important en Sardaigne et les pilotes M-Sport comptent bien en profiter.

mbinant cet avantage avec le regain de performance de la Fiesta WRC, Elfyn Evans et Ott Tänak ont les cartes en main pour briller sur la terre italienne.

Il y a deux ans, le pilote gallois avait effectué ses grands débuts au volant d’une WRC : « J’ai beaucoup de bons souvenirs de la Sardaigne où j’ai fait mes débuts sur une WRC en 2013. C’est un rallye difficile mais que j’aime vraiment donc je suis impatient d’y retourner. C‘est vraiment un défi pour le pilote et également la voiture mais l’équipe a réalisé un beau début avec la nouvelle voiture au Portugal donc il y a assurément du potentiel pour réaliser un bon résultat.

La position sur la route devrait jouer un grand rôle. L’année dernière, nous avons vu les résultats à la fin de la première journée et nous allons rouler dans l’ordre du championnat pendant deux jours cette année donc ce sera intéressant. Nous sommes au milieu du peloton donc ce n’est pas une mauvaise position. La préservation des pneus et la stratégie seront essentielles. Le second passage sera extrêmement difficile pour les pneus avec des températures hautes et une surface très abrasive.

Notre objectif est de rouler et profiter du rallye. Nous ne nous sommes pas fixés d’objectifs précis, nous voulons juste nous amuser et trouver un bon rythme pour les rallyes à venir. Si nous pouvons faire ça avec un pilotage propre et sans erreurs, le week-end pourrait donner un bon résultat. »

Pour Ott Tänak, il faudra avant tout confirmer son bon résultat du Portugal (5e) et se rapprocher des meilleurs : « La Sardaigne offre toujours un événement vraiment délicat. Vous avez besoin d’être très concentrés et il y a beaucoup de choses à considérer. Les spéciales sont très étroites et assez rapides à certains endroits avec beaucoup de dangers sur les bords de la route. Les reconnaissances sont forcément primordiales pour vous permettre d’être à votre maximum.

Les routes ont une surface dure ce qui est important pour deux raisons : la position sur la route et l’usure des pneus. Il y a beaucoup de nouvelles spéciales cette année, mais nous avons vu beaucoup de nettoyage l’année dernière. L’usure des pneus est également toujours très délicate. La nature de la route et les températures élevées signifient que vous devez être très prudents et gérer vos pneus après chaque spéciale.

Nous avons juste besoin d’aller là-bas et nous amuser. Avec cette nouvelle voiture, c’est vraiment un plaisir de piloter. Nous avons besoin de bonnes reconnaissances et voir comment sera le feeling. Si c’est bon, nous pourrons attaquer un peu plus et faire aussi bien sinon améliorer notre résultat du Portugal. Nous avons juste besoin de prendre de la confiance et de là garder. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sebenfer dit :

    Ogier bosse, les autres s’amusent… pas étonnant ensuite de voir le résultat…