Mathieu Arzeno étonne en Bulgarie




Le « Shakedown » du Rallye de Bulgarie sera l’occasion pour Mathieu Arzeno de découvrir sa Citroën C2 S1600 sur des routes bulgares manquant cruellement...

ui sera difficile de juger son comportement.

C’est donc avec une certaine retenu que le jeune Mathieu aborde la première étape du rallye de Bulgarie, ce qui ne l’empêchera pas de prendre la tête du JWRC dès la première spéciale et de ne plus la quitter pour rentrer en leader de la catégorie au soir de ce premier jour. Un véritable exploit face à des adversaires nettement plus expérimentés.

Tout se présente donc pour le mieux au départ de la deuxième étape qui s’annonce pourtant piégeuse avec l’apparition de la pluie par endroit, ce qui a nécessité des réglages mixtes. Dans ces conditions délicates, Mathieu fait parler tout son talent et réalise le meilleur temps intermédiaire de la première spéciale mais il crève à cinq kilomètres de l’arrivée et doit laisser le commandement du JWRC.

Le rallye est encore long et l’espoir Echappement repart à l’attaque dans la deuxième spéciale avant de crever à nouveau un kilomètre après le départ. L’équipage de la Citroën C2 S1600 doit se résigner à changer la roue et perd ainsi quatre minutes !

Si la victoire n’est plus possible, un podium est toujours envisageable. Mathieu Arzeno est donc bien décidé à remonter au classement et il jette toutes ses forces dans la bataille. A mi spéciales les intermédiaires lui donnent six secondes d’avance sur le second mais dans un virage à droite rapide il se fait piéger par la terre laissée par les WRC et tape légèrement un muret, c’est l’abandon.

Mathieu repart en super rallye pour la troisième étape, bien décidé à engranger de l’expérience et à respecter les consignes de son équipe. Il réalise deux temps scratch sans prendre le moindre risque et tout en essayant des réglages différents en vue du prochain rallye.

Mathieu Arzeno terminera finalement à la 8ème place de sa catégorie et marquera ses premiers points au championnat du monde JWRC, le bilan est plus que positif.

Mathieu Arzeno : « C’est la première fois que je menais un rallye avec une Super 1600 et je savais que ce ne serait pas facile de conserver le leadership car les écarts étaient minces. J’ai donc attaqué dés le départ de la seconde étape et tout allait bien avant de connaitre deux crevaisons successives. Je n’ai pas baissé pas les bras pour autant car je savais que le podium était encore jouable, mais je me suis fait piéger par une plaque de terre. On apprend toujours de ses erreurs et aujourd’hui j’ai encore franchi un cap. En tous les cas, le rallye c’est globalement bien passé car nous étions compétitifs et capables de jouer la victoire. J’ai eu un très bon feeling avec l’équipe PH et j’ai pris beaucoup de plaisir au volant de ma Citroën C2 S1600, je pense que c’est de bonne augure pour la suite du championnat. »

Le prochain rendez-vous se déroulera du 20 au 22 août sur les routes très piégeuses du rallye d’Allemagne. C’est une course difficile avec sa fameuse spéciale de Panzerplatte longue de 48 kilomètres. Mathieu Arzeno l’abordera prudemment avec pour objectif de monter sur le podium et mieux si les circonstances le permettent.

Communiqué de Presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *