Meeke : « Obtenir un contrat pour 2015 »




Après un début de saison difficile (2 abandons sur les 4 premières manches), Kris Meeke vient de signer son troisième podium de l’année, soit autant que son coéquipier Mads Ostberg.

id="more-42070">

Si le doublé VW était attendu au départ, cette troisième place du britannique est une belle surprise. Seul pilote capable de suivre les Polo, Kris Meeke doit désormais confirmer ses progrès sur asphalte et ainsi décrocher un volant pour la saison prochaine.

Kris, c’est un résultat fantastique pour vous. Comment vous sentez-vous ?

Pour moi, je suis ravi d’être sur le podium de l’un des plus grands rallyes du championnat. J’étais sur le podium du Monte-Carlo et en Argentine, mais celui-ci est plus spécial, j’ai l’impression d’avoir gagné.

Il ne m’a pas été donné, nous l’avons eu avec notre vitesse. Jari-Matti quand il est en pleine forme, nous connaissons sa vitesse. Etre près de lui avec mon expérience, je suis très content. Samedi, nous étions devant Seb après deux journées. Nous avons tenu le samedi matin mais ensuite j’ai pensé avoir crevé à l’avant-droit avec de grandes vibrations où j’ai perdu trois quatre secondes sur Seb. Il est revenu avant Himos où nous avons eu une belle frayeur et on perd cinq secondes. A ce moment là, penser à rattraper dix secondes, c’était trop pour moi. Je suis venu ici pour réaliser un rallye constant et c’est ce que nous avons fait tout le week-end, c’est le plus important.

Vous ne vouliez pas tenter de vous battre. Vous aviez besoin d’un tel résultat ?

C’est là où je suis dans ma carrière : j’ai un contrat de seulement un an et j’ai besoin d’être à l’arrivée pour obtenir un contrat pour la saison prochaine. Dans ma position, vous ne pouvez pas vous livrer à 100%, mais je me sens assez libéré dans la voiture. J’ai discuté avec Jari sur une liaison et il m’a dit que si j’essayai d’attaquer fort sur ces spéciales, les temps ne seraient pas bons. Vous devez avoir le bon feeling et garder ce feeling naturellement. Même ce dimanche, j’étais en confiance sans trop en faire même si nous défendions la troisième place. Cela nous donne une bonne confiance pour la deuxième moitié de saison.

Jari-Matti nous a parlé de sa confiance grâce aux essais, c’était pareil pour vous ?

Comme Jari, nos essais de la semaine dernière se sont très bien passés. J’étais capable d’être en confiance immédiatement dans la voiture. En Finlande, la confiance est primordiale. Nous sommes restés très concentrés dans Lankamaa et sur les 500 premières mètres, je savais que c’était bon. Si vous hésitez sur le premier virage du rallye alors le rallye s’annonce difficile. Nous avons roulé à notre vitesse normale et nous avons roulé comme ça tout le week-end.

Paul, vous devez être très heureux de ce résultat. Est-ce que c’est aussi spécial pour vous ?

Au Monte-Carlo, c’était un rallye difficile. Nous n’étions pas à fond et nous avions besoin d’être intelligents et rouler à notre propre rythme. En Argentine, nous avions une bonne position au soir de la première étape et après nous avons assuré lors des deux jours suivants.

Ici dès le premier virage, nous étions dans le rythme, en étant deuxième ou troisième plus rapide. Je pense que nous n’avons pas été dans le top 3 qu’à deux reprises. Nous avons été capables de rouler comme ça tout le week-end. C’est une grande satisfaction d’être si proche de ces gars là. Ok, nous sommes sortis au Portugal mais c’était pas mal au Mexique, Sardaigne et en Pologne. Ca prend du temps, ça ne va pas venir du jour au lendemain. C’est un grand pas en avant pour nous ce week-end.

Extrait de la conférence de presse d’arrivée

Par Arnaud Guygrand





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bil loeb-ogier dit :

    sa serait bien que ogier revienne chez citroen mais il les bien chez vw

  2. gaëtan dit :

    Excellent, Bruno ! Moi j’aurais dit manager de Bouffier 🙂
    Meeke a été excellent au Monte, en Argentine et en Pologne sur des rallyes qu’il découvrait avec la DS. Il a été exceptionnel sur ce rallye de Finlande qu’il faisait pour la seconde fois avec la DS. Suivre Latvala et Ogier sur un tel rallye pendant 4 jours est vraiment une performance de choix. Son potentiel de développement est vraiment important malgré son âge car l’on sait que la Finlande fait partie avec la Suède (pour une première en Suède, Meeke évoluait autour de le sixième, septième place, ce qui est exceptionnel avant d’effectuer une petite sortie non éliminatoire) des rallyes qui comptent le plus dans ce qu’un pilote est capable de montrer comme talent. Pour ces raisons et son talent aussi sur asphalte (il a gagné Ypres en 2009 devant Loix pour la première participation à ce rallye) quoi que l’on en dise, il mérite de continuer avec Citroën (en arrêtant de critiquer Ogier comme il l’a fait très peu à propos en Finlande). En Australie, il fera probablement un nouveau podium. Il faudrait juste remplacer Otsberg par un pilote plus rapide et plus constant. Tanak est certainement celui-là s’il avait un peu plus de maturité et d’expérience. WW et Hyundai ont déjà les meilleurs pilotes…Et Bouffier n’est pas celui-là car il n’a aucune expérience de la plupart des manches du championnat sur une WRC. Et les différents tests auxquels il a participé me font douter très sérieusement de sa capacité à aller très très vite en Finlande ou en Suède.

  3. Go ! dit :

    Je pense qu’aucun des deux ne mérite vraiment sa place chez Citroen… vous avez compté le nombre de voitures qu’ils ont cassé depuis début 2014? c’est assez impressionnant.. ^^

  4. Thomas dit :

    Moi qui croyais que Meeke et Östberg étaient déjà assurés chez Citroën en 2015… :/