Michel : « Pas tous les risques, le trophée est la priorité »



Titré sur la terre l’an passé, Sylvain Michel revient à ses premiers amours cette saison avec un programme complet sur asphalte mais aussi sur la terre.

Avant de démarrer le rallye du Touquet, le pilote savoyard a évoqué la préparation de son rallye et ses ambitions sur cette épreuve.

Comment se sont passés tes essais hier en Normandie ?

« Rien de spécial, c’était une bonne séance d’essais. On a fait un petite touchette en fin de séance qui a perturbé un peu le timing, mais tout est rentré dans l’ordre.

On voulait rouler davantage que sur le shakedown qui ne démarrait qu’à 12h. Du coup, de notre côté, dès 8h, on a pu rouler et utiliser le temps maximum sur une journée. On a peu roulé au Var, et c’était l’occasion de rouler beaucoup sur asphalte et de ne pas être mélangé à tous les autres et avec de l’attente. C’était bien pour se remettre dedans. Il fallait trouver les bon réglages, on a eu une météo compliquée avec d’eau. On espère être dans le vrai. »

Tu es sûr d’être de retour sur l’asphalte ce week-end ?

« Pour avoir fait de la terre, oui je peux te dire que c’est de l’asphalte (rires). C’est un peu un mix des deux si on veut dire, et cela tombe bien car on va s’engager dans le trophée mixte de Michelin cette année.

C’est une superbe opportunité de faire ce programme avec une équipe 2C Compétition qui va tout faire pour nous mettre dans les meilleures conditions avec Jérôme. On sait que nous avons les armes pour faire quelque chose de bien. »

Tu serais déçu samedi après-midi si ?

« Je ne serai pas déçu du moment où je serai à l’arrivée. Aujourd’hui, notre course ce n’est pas le Touquet mais un championnat, et surtout le championnat mixte. On va essayer de marquer le plus de points à la fin du week-end T’auras deux courses en une avec des gars seulement engagés sur ce rallye et d’autres sur le championnat. Je ne prendrais pas tous les risques pour aller chercher des gars comme Lefebvre et Ciamin par exemple. Il y a une course de réflexion et d’intelligence à faire. »

Que penses-tu de ce rallye du Touquet ?

« Je l’ai fait en 2015 avec la Porsche et la Skoda en 2016. C’est une belle région, un rallye que j’apprécie, très rapide et avec un grip toujours compliqué. C’est un rallye qui paraît facile mais devient compliqué avec les conditions.

Je me rappelais de certains passages de 2016 et j’avais ouvert pour Thibault Habouzit l’an passé. C’est toujours sympa d’être là même si, c’est loin ! »

Et que penses-tu au niveau du choix des pneus ?

« Je ne pense pas que ce soit très compliqué. Il faut simplement voir pour le retaillage avec les ouvreurs. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    j’ai mis 2 fabia dans mon top 5, dont lui

  2. toto dit :

    allez sylvain la savoie est avec toi