Le nouveau joyau de la couronne




13 Décembre 2013, Malcolm Wilson lâche une petite bombe dans le monde du WRC, en officialisant un tout jeune gallois, alors âgé de 24 ans au sein de l’équipe M-Sport.

te époque, il faut bien avouer que peu de monde, si ce n’est quelques barbus de la banlieue de Cardiff, nourris à la pinte , aurait misé une livre sterling sur ce jeune pilote.

Aligné comme second pilote au côté du revenant Mikko Hirvonen qui semblait s’être égaré deux saisons, chez Citroën, le jeune galois se voit propulser au premier plan.

Fils de Gwyndaf Evans, champion d’Angleterre 1996, il se révèle sur la scène internationale en 2012, en remportant la WRC Academy organisée par M-Sport. Puis en 2013, où il officie en WRC2, le gallois signe une victoire chez lui au rallye de Grande Bretagne et montre de belles aptitudes sur l’asphalte. Sûr de sa force, Malcolm Wilson lui offre également l’opportunité de développer les voitures de la marque à l’ovale.

Nominé de dernière minute en Sardaigne suite à l’absence de Nasser Al-Attiyah, il signe une remarquable sixième place pour une première au volant d’une WRC.

En 2014, le jeune Gallois au teint blafard, s’aligne donc au départ du WRC sans pression avec pour unique ambition de finir les rallyes et d’engranger un maximum d’expérience. Se calquant ainsi sur la méthode de Malcolm Wilson, le jeune gallois suit à la trace le même début de carrière que son coéquipier finlandais.

Toujours à l’aise sur l’asphalte, Efyn y signe notamment quelques résultats encourageants comme en Allemagne. Et encore plus récemment au rallye de France où sans une pénalité de 1min40 il aurait pu prétendre à une belle quatrième place !

Solide comme un roc, et véritablement imperturbable, le jeune pilote semble trouver ses marques et gagner en confiance. A quelques semaines du rallye d’Angleterre, le meilleur pourrait encore arriver !

A tel point qu’il se murmure déjà que Malcolm Wilson semble totalement prêt à lui renouveler sa confiance pour l’année prochaine. Le royaume de sa majesté tient peut-être là son futur joyau de la couronne en tant que digne successeur des regrettés Colin McRae et Richard Burns !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Go ! dit :

    Pour moi Evans est bon sur asphalte mais encore limité sur terre… et puis il n’a pas été si régulier que ça puisqu’il a quand même fait quelques sorties en début d’année (Suède, Portugal, Pologne,…) alors qu’il n’avait pas vraiment de pression. Il est prometteur et je pense que dans un an ou 2, au volant d’une bonne voiture, il pourra faire de belles choses, mais il a encore une belle marge de progression d’apres moi

  2. Yoyo dit :

    Un pilote qui s’est affirmé régulier, voir même + sur certaines manches !

    Pour l’instant, y’a pas photo, c’est + du Richard Burns que du Colin Mc Rae.

    Chapeau à lui et à pleins d’autres pour leurs magnifiques passages le long des ES !

  3. mer dit :

    Ne pas oublier Kris Meeke !