Ogier un week-end sans




Alors qu’on s’attendait à une lutte somptueuse qui aurait dû, qui aurait pu se conclure sur un second titre mondial acquis à domicile pour Sébastien Ogier, il n’en a rien été.

ng> La faute à un capteur défaillant de boite de vitesse trouble fête qui s’est vu invité en Alsace par un bien malheureux hasard.

Hors du coup dès la deuxième spéciale du rallye, après avoir perdu plus de quatre minutes, l’équipage français a vu son calvaire prendre une autre dimension dans la spéciale suivante. En effet, comme un malheur n’arrive jamais seul, une pénalité de quatre minutes, pour pointage en avance, est venue s’ajouter à une moisson déjà bien garnie de minutes perdues.

Au sujet de ces déboires, le directeur de Volkswagen Motorsport a même livré son analyse : « Le problème survenu dans la deuxième spéciale était dû à un capteur de la boîte de vitesses. Il envoyait les mauvaises données au moteur, ce qui a eu pour conséquence de priver Sébastien de puissance quand il n’accélérait pas à fond »

Quant à la pénalité, Jost Capito a ajouté : « Ils n’avaient aucun répit entre les deux spéciales, si bien que Julien contrôlait le manuel et le tableau de bord pendant l’ES2 et sur la liaison qui a suivi. La deuxième spéciale a été retardée de quatre minutes, mais ils n’ont pas pris en compte ce délai pour la troisième spéciale. Julien sait qu’il ne commet pas de fautes, mais que cela peut arriver dans des circonstances comme celles-ci. Je n’ai pas à le rappeler à l’ordre, il est le plus en colère de nous tous. »

63ème au terme de la première boucle du vendredi, l’objectif a dès lors été clair pour le gapençais, prendre le maximum de points lors de la power stage. Objectif atteint pour le duo français qui sauve finalement le peu qu’il y avait encore à sauver et termine l’épreuve à une anecdotique 13ème place au général.

Sébastien Ogier est lui même revenu sur ce rallye plus compliqué que prévu : « On avait vécu une semaine fantastique ici l’an dernier, mais là ça ressemble plus à un cauchemar. On a sauvé ce qui pouvait l’être ce week-end, en prennant les trois points de la Power Stage. Et au championnat on a toujours 27 points d’avance. »

Au championnat, même si la lutte s’est nettement resserrée pour le titre, Sébatien Ogier et Julien Ingrassia restent néanmoins idéalement placés pour remporter un second titre mondial. Et pour cela, le duo français se devra de marquer un point de plus que l’équipage Latvala/Anttila au prochain rallye. Verdict normalement en Espagne du 23 au 26 octobre prochains !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. DJ KiiM dit :

    Ogier est un super bon pilote ! mais je pense qu’il a un très gros problème c’est qu’il ne sais pas gérer la pression ! alors bien sûr je vais me faire pourrire par tous les fans d’Ogier mais voilà je dit ce que je pense et c’est pas dit pour remballer Ogier pas du tout ! Je l’avais prédit en plus pcq j’avais constaté qu’il n’avais pas su gérer la pression en Allemagne, alors ici , dans son rallye maison, le titre à la clef à domicile, les fans français, les proches, latvala qui pousse comme un fou derrière, les médias…. tout ça à dû énormément le faire cogiter !!!! ce qui est complètement normal à mon sens ! mais un pilote de ce niveau devrait être apte à savoir gérer cette pression ! mais il a su en tirer des leçons je pense et en catalogne il va le faire 😉
    désolé si j’ai « fâché » tous les purs fans d’Ogier mais c’est mon point de vu, ne le prennez pas mal !

  2. didier dit :

    Il n’a toujours pas dit s’il avait ressigné chez VW

  3. Kaizer Sauzée dit :

    Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cela nous offrira peut-être une fin de saison à suspens…!?!?!?