Ostberg : « Des hauts et des bas »



Pour sa dernière apparition chez Citroën, Mads Ostberg a fait exactement ce qu’on attendait de lui, c’est à dire être très régulier en signant de bonnes performances, tout en évitant les erreurs. A l’arrivée, le travail du norvégien est récompensé par un nouveau podium, son deuxième avec la C3 WRC.

Leader vendredi soir après avoir parfaitement exploité sa position sur la route, le norvégien n’a rien pu faire  contre les Toyota, ni même contre Paddon, mais sans jamais perdre pied.

« Le week-end a vraiment été fait de haut et de bas. Ca a bien commencé vendredi, mais j’ai été surpris de pouvoir être compétitif tout de suite. Nous n’avons jamais vraiment réussi à être parfaitement à l’aise avec la voiture, je me suis battu un peu, mais nous avons réussi. Samedi, c’était plus compliqué, même si ce sont mes spéciales préférées du rallye. Je ne pouvais pas sentir l’équilibre de la voiture et c’était une journée difficile. Nous avons fait des mauvais choix de pneus, ce n’était pas parfait, c’était délicat. Ensuite, nous nous réveillons aujourd’hui (dimanche) dans des conditions difficiles, mais je savais que ce serait une journée pleine d’opportunités. J’étais heureux de voir des conditions difficiles. Je n’ai pas été si bien que ça sur la première spéciale – Jari-Matti a fait ce que j’aurais voulu le faire. Je dois lui parler pour savoir ce qu’il a fait quand il est sorti du lit. Mais ensuite nous avons pris le rythme. Esapekka attaquait fort et je devais le garder derrière. J’ai réussi à le faire, même en sortant un peu de la route. »

Ce dimanche, le grip était très faible et Mads a retrouvé des conditions similaires à celles de son pays.  

« C’était comme de la glace, en fait, c’était de la neige. La glace est assez bonne, mais la neige est plus difficile. Cela m’a rappelé un peu les conditions hivernales à la maison. Si vous ne pouvez pas faire tourner les roues, vous ne pouvez pas trouver de grip. Mais ces conditions convenaient très bien aux pilotes scandinaves… et aux Kiwis également, évidemment ! »

Comme de nombreux pilotes encore, Mads Ostberg est pour l’instant sans volant et espère que les choses vont se clarifier dans les prochaines semaines.

« Je n’ai pas grand chose à dire sur la saison prochaine. Je ne sais pas. Nous devons juste voir ce que les prochaines semaines apporteront. Un bon rallye était important, mais la décision n’est pas vraiment entre mes mains. Nous allons nous asseoir et nous détendre, nous avons fait du mieux possible et si nous avons une opportunité, nous serons allons certainement viser de bons résultats pour une équipe. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre12 dit :

    Mads est un très bon pilote , pas de doute.
    Si il est si performant ,polyvalent et régulier comme certains le disent ici; pourquoi n a t il plus de volant officiel à plein temps depuis quelques années maintenant?
    Rappelez vous de son ancien passage chez Citroen…

  2. Sylvain dit :

    Ostberg n’est pas régulier?… juste bon sur quelques rallyes, etc.

    Les gars des rallyes il en a fait 7, il vaut 10 points par rallye de moyenne, sans avoir en outre la possibilité de rouler autant que les autres (il fait 6 rallyes en moins!).

    En « second/troisième » pilote on a qui qui fait ça?… Sordo, Paddon et Loeb.

    On peut toujours ergoter sur ce que fera tartanpion dans 10 ans, mais en 2019, les 3 noms qui existent en concurrence avec Mads sont ceux-là. Le choix ne sera pas fait à ce point sur le pilotage, car on les prend pour des POINTS mais sur ce que le team pensera pouvoir obtenir en retour… un Mads, un Dani, ce sont des gars qui ont une expérience énorme, qui savent participer à une équipe… voir Sordo supporter, heureux, etc pour ses équipiers alors qu’il était à pied c’est assez exceptionnel… et ça fait des points, ces gens là ça fait des points!

    La question ne se pose même pas, en 2019, il n’y a qu’eux. Si j’étais Budar… 😉

    • Fab dit :

      C’est clair. Ostberg est tout sauf irrégulier. Et il reste sur la route, ce qui lui vaut encore la P3 ce week end.
      Bref, sûrement pas le plus rapide mais clairement un mec sur qui on peut compter pour ramener des points à une équipe.

      • Ben07 dit :

        Certes, mais son niveau de perf’ en fait bien plus un troisième qu’un second pilote dans team. Si Citroën maintient qu’il ne faut aligner que 2 pilotes,…
        Je vois mal le team organiser une rotation avec Lappi et Ogier.
        Et puis pour lui comme pour Paddon, on a tendance à se laisser influencer par le dernier score – qui et bon dans ce cas-ci- mais globalement , ce n’est pas un foudre de guerre. Ne confondons pas « sympa » ( on voudrait qu’il garde un volant) et « bon » ( il apporte une vraie plus value à son équipe.
        A la réflexion, ce débat ( idem Paddon, …) illustre un peu un des constat de cette année: 3 pilotes loin devant. Et derrière l’un ou l’autre ( Lappi, Meeke, Latvala, …) qui sortent du peloton des  » pas vraiment bons », ou encore « parfois bons ». Cela fait des années maintenant qu’un pilote WRC doit être et est polyvalent c’est à dire au minimum bon partout. Associer des pilotes aux carences diverse pour leur faire jouer « des coups » sur quelques terrains qui leur sont favorable me semble très vieille école. En tous cas la comparaison entre les résultats de Toyota et de Hyundai indique clairement que l’approche du team coréen n’était pas la bonne . A moins bien sûr, que ce soit simplement simplement le niveau des trois pilotes- même chacun dans son registre- qui était insuffisant. Ce qui est quasi une évidence pour moi. Pour 2019 , la gestion molle continue chez Hyundai puisque visiblement , ils se retrouvent encore à faire leur choix dans le fond du panier , parmi les « restes ». une politique et une vision un peu plus volontariste leur aurait fait décrocher Lappi et ou Rovanpera ( ou Lavala ou Meeke ) depuis belle lurette.Quitte à mettre du pognon, autant le mettre sur les bons chevaux.Ce que Citroën vient enfin d’admettre et d’appliquer. Ce team ( Hyundai) a quelque chose de désespérant…

        • bazire dit :

          Très bon raisonnement Ben sur Otsberg …..ça ferait un troisième pilote mais guère mieux et encore je préfèrerais un Sordo ou Evans ….Ceux qui suivent le WRC depuis longtemps savent que Otsberg a déjà un passé chez Citroen pour pas dire un passif !…..Et s’il avait pas de sous il serait au chomdu cette année !…..
          Certes deux belles perfs cette année , mais il les doit beaucoup à une super C3 et son ordre de départ ….
          Avec la Ford il était parfois devancé par un Camilli débutant et en Finlande pourtant …
          Faut quelque part relativiser ses performances , mais c’est pas nous qui pouvons juger les qualités d’un pilote sur notre canapé , les dirigeants sont plus compétents que nous heureusement !…..

  3. Dr no dit :

    Citroën devrait redonner une chance à Lefebvre, qui malgré ses bévues à beaucoup plus d’années devant lui qu’otsberg , et, surtout avec un équipier comme Ogier pouvant lui redonner confiance pour la suite..
    Un peu dommage,le potentiel est là, certainement pas pour être champion du monde un jour, mais largement capable de jouer les seconds couteaux,exactement comme d’autres pilotes bien plus prisés, à suivre…

  4. Jean francois dit :

    Il va sûrement rester chez Citroën en doublon avec Loeb .
    Il le mérite.
    Si c’est est le cas nous avons la une sacré équipe.

  5. gregos dit :

    il a mérité sa place pour la troisième c3.

  6. jeff dit :

    Au vu des réactions de Lefebvre à l’issue du Vaucluse et de Breen à l’issue de l’Australie, l’aventure Citroên paraît être terminée pour eux. je vois bien Loeb et Ostberg faire des piges sur une 3ème C3, pour un total d’une dizaine de rallyes, puisuq’il y a peu de chances qu’il y ait une troisième C3 sur tous les rallyes. Cela étant j’aurais préféré que Citroën donne un dernier programme, même allégé, à Lefebvre en WRC1, car je pense qu’ils n’ont pas été super-fair avec lui fin 2017.

    • bazire dit :

      Tout a fait d’accord avec toi Jeff ( c’est souvent ) il avait pas assez d’expérience par rapport à Breen au début et puis son accident en Allemagne lui a couté beaucoup …..Il mériterait un programme wrc 1 et wrc 2 sur la C3 mais en auront -ils les moyens ?……….

  7. roland59 dit :

    oui, il a fait un bon rallye et précisément ce qu’il lui a été demandé de faire.
    maintenant les places sont rares et je pense qu’il a l’expérience suffisante et le profil « idéal » pour rejoindre M-Sport…
    Suninen est encore un peu jeune pour emmener l’équipe… en revanche Evans/Ostberg pourraient le faire aisément…
    et peut-être même créer quelques surprises au vu ce qu’ils ont fait cette saison sur certaines manches…
    et j’imagine que le jeune finlandais apprécierais d’avoir 1 année de plus pour parfaire…

  8. Joebarf16 dit :

    Pourquoi pas un engagement façon SORDO 2018 chez CITROEN ?
    Comme dirait un pote ce ne serait pas déconnant.
    Et ça laisse la place nécessaire au sponsor et à d’éventuelles autres piges de LOEB.

    • bazire dit :

      T’as raison joe , il fait de belles courses parfois , Suède , finlande et Austalie et il a du pognon !…..

      • jeff dit :

        Le problème d’Ostberg c’est qu’il n’est pas régulier dans ses performances d’une spéciale à l’autreetd ‘un rallye à l’autre. En Australie il avait la voiture et la position de départ pour gagner ou au moins devancer Paddon !

        • bazire dit :

          Encore d’accord avec toi, s’il était régulier il aurait déjà son volant pour l’année prochaine …..
          Mais ça empêche pas sa belle course ce WE comparé à celle de Breen ….

        • Pierre12 dit :

          Il est performant sur la terre dans le rapide et en Suède.
          Point.

          • bazire dit :

            Oui c’est ça ,un constructeur peut pas engager un pilote pour 3 ou 4 rallyes dans l’année ….
            Surtout qu’il a déjà plusieurs année d’expérience et je pense pas qui va évoluer encore …