Podium gratifiant pour Chardonnet – De la Haye en terre finlandaise




Au terme d’un rallye aussi sélectif que rapide, Sébastien & Thibault repartent de Jyvaskilä avec les 18 points synonymes d’une seconde deuxième place sur la...

depuis le début du Citroën Top Driver.

A la mi-saison, puisqu’il reste maintenant trois rallyes à disputer, le duo de l’Equipe de France pointe à la 2e position du Citroën Top Driver, à seulement 3 points du leader, et conserve en revanche la tête du Championnat du Monde WRC 3.

Ce podium, Sébastien & Thibault ont dû « se cracher dans les mains » pour aller le chercher, la faute à une entame de rallye timide, une première journée difficile. La première étape était relativement courte en termes de chrono (45km), mais comme c’est souvent le cas, elle a suffi à créer des écarts conséquents. «Les 3 super-spéciales se sont bien déroulées puisque nous nous plaçons à chaque reprise dans le top 3 au contact. Le problème s’est plutôt fait ressentir dans les spéciales conventionnelles. Notre manque de roulage avant rallye s’est tout de suite manifesté. La séance d’essais officielle WRC 2 et 3 a tout simplement été stoppée puis annulée, à cause d’un accident grave. Nous avons fait 15km d’essais avant le rallye et n’avons pas pu établir le set-up de notre DS3. Nous n’avons pas commis d’erreur particulière mais n’étant pas à l’aise avec la voiture, nous avons perdu des dizaines de secondes dans chacun des trois secteurs chronométrés », explique Sébastien, qui au soir de la première journée, pointe 5ème à 55s des deux leaders.

Avec 160km de chronos, la deuxième étape, marquée par la pluie qui fait son apparition, allait dégager une hiérarchie chez les juniors du Citroën Top Driver. Alors leader, Fisher sortait de la route dans le premier chrono du jour, laissant le champ libre à l’Irlandais Cronin. Sébastien et Thibault entamaient alors une remonté digne des « flyings Frenchs » !

« Après un long débriefing avec l’équipe My Racing, nous avons décidé de totalement changer le set-up de la voiture avec les conditions climatiques qui étaient annoncées. Et ça a payé ! Dès le premier chrono, je me suis senti tout de suite plus à l’aise avec une voiture plus confortable et par conséquent plus efficace. Au terme de la boucle matinale nous signons 4 temps dans le top 3 et remontons à la 3ème place. L’après-midi, une fois notre niveau de performance retrouvé, nous signons 2 temps scratchs en accrochant la deuxième place provisoire. La route était fortement dégradée lors des seconds passages après les WRC, c’était incroyable, il a fallu pousser sans faire d’erreur, tout s’est bien passé», détaille Sébastien vendredi soir.

Les deux passages dans la mythique spéciale de Ouninpohja (33km) marquaient le point fort de la dernière journée avec 130km au total avant l’arrivée finale. Avec trente secondes d’avance sur un Finlandais décidé à ne pas baisser les bras sur ces terres natales, Sébastien & Thibault ne pouvaient pas se contenter d’assurer leur 2e place.

« Nous savions que c’était dans le premier passage d’Ouninpohja qu’il fallait pousser pour prendre l’ascendant sur lui et s’assurer une avance confortable pour gérer l’après-midi. Nous avons décidé d’attaquer, Seb était à l’aise, nous avons pris du plaisir sans prendre le moindre risque en assurant dans les parties cassantes. Cette stratégie a payé, nous signons le scratch avec plus de 15s d’avance sur notre poursuivant Finlandais. C’est toujours une saveur particulière de signer le scratch ici, dans cette spéciale, la plus rapide du Championnat du Monde, nous en avons rêvé ! Pour la boucle de l’après-midi nous nous sommes contentés de signer des temps dans le top 3 en surveillant notre adversaire, nous terminons au final avec 1min29s d’avance sur lui », révèle Thibault le samedi à l’arrivée.

Ce podium conclut donc une série de trois rallyes « terre » depuis le début du Citroën Top Driver. Les deux titulaires de l’Equipe de France Rallyes 2013 retrouveront leur surface de prédilection, l’asphalte, dans une quinzaine de jours en Allemagne, théâtre de leur première victoire en Championnat du Monde deux roues motrices en 2012.

Communiqué de presse en PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. FranceWRC dit :

    Seb 3 peut vrament aller lloin, il l’a prouve une nouvelles fois sur ce rallye de Finlande maintenant sur l’asphalte, il va falloir chercher le titre CTD et WRC-3. Cronin est-il particulierement bon sur l’asphalte ?