Première en Mondial et première victoire pour Twingo R1




Emmanuel Guigou était chargé ce week-end de faire débuter la Twingo R1 en Championnat du Monde des Rallyes, dans le cadre du Rallye de France,...

ière et un succès puisque, sans rencontrer la moindre alerte mécanique, Emmanuel Guigou et Vincent Groulier sont allés au bout des dix-neuf spéciales de ce rallye et se sont imposés dans leur catégorie.

Sur les routes d’Alsace, qui ont accueilli près de 300 000 spectateurs ce week-end, Emmanuel Guigou et Vincent Groulier ne sont pas passés inaperçus au volant de Twingo R1. « C’est la première fois que cette voiture évoluait en Championnat du Monde des Rallyes » explique Manu. « Durant tout le week-end, beaucoup de public et beaucoup de pilotes sont venus nous voir pour avoir des informations sur notre auto. »

Si Twingo R1 s’est donc immédiatement montrée populaire, Emmanuel Guigou a prouvé son efficacité sur des routes glissantes, piégeuses et parsemées de boue. « Les spéciales étaient vraiment compliquées durant ce Rallye de France. Même les pilotes qui passaient en premier ont souligné la difficulté de ces routes. Sébastien Loeb a répété durant tout le week-end qu’il avait plus l’impression de rouler sur une épreuve telle que le rallye de Grande-Bretagne plutôt que sur une épreuve asphalte. Pour preuve, de nombreux pilotes sont partis à la faute ce week-end.»

Manu a parfaitement abordé ces spéciales et s’est toujours montré plus rapide que les voitures aux performances similaires à celles de Twingo R1.

« Nous n’avons vraiment pas économisé l’auto », confie le pilote originaire d’Apt. « Twingo R1 s’est montrée facile à piloter dans ces conditions. Les spéciales étaient longues et il y avait peu d’assistances. En passant après les quatre roues motrices, nous sommes obligés de suivre leurs trajectoires et donc de se jeter dans des cordes vraiment creusées.

C’est un véritable test pour les voitures et Twingo R1 s’est illustrée puisque lors des assistances, nous n’avons fait que changer les pneus, changer les plaquettes, vérifier notre monture et faire le plein. Aller au bout d’un tel rallye montre bien que Twingo R1 est prête pour évoluer dans un Trophée. »

Bien qu’inscrit en Championnat du Monde des Rallyes, Emmanuel concourrait également pour le Championnat de France. « Nous terminons trentièmes sur soixante-dix partants en Championnat de France et nous devançons des autos bien plus puissantes, c’est une belle performance. Cela nous rapporte surtout 5 points de plus au championnat, ce qui nous permet de rester au cinquième rang du classement avant les Cévennes et le Var, les deux derniers rallyes de la saison. »

Cette expérience en Twingo R1 a donc été fructueuse aussi bien pour Emmanuel Guigou que pour les ingénieurs Renault Sport Technologies, qui ont engrangé beaucoup d’informations durant tout le rallye. « Nous avons devancé beaucoup de voitures qui coutent beaucoup plus cher que Twingo R1 » conclut Manu. « Beaucoup de jeunes pilotes sont venus me parler pendant ce rallye. Cette voiture s’adresse à eux. Au volant, durant tout le rallye, je me suis rappelé mes débuts et je me suis souvent dit que j’aurai aimé pouvoir débuter sur une telle voiture. »

Communiqué de presse
Site Internet : guigou.net





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *