Quentin Gilbert sur le podium du Rouergue avec la DS3 WRC




Pour leur première sortie en Citroën DS3 WRC, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul sont montés sur le podium final du Rallye Aveyron Rouergue Midi-Pyrénées. Après...

rallye maîtrisé de bout en bout, ils ont su se montrer les plus rapides lors de la dernière boucle de l’épreuve.

Quentin Gilbert sur le podium du Rouergue avec la DS3 WRC

Après avoir disputé en début de saison le Rallye du Touquet au volant d’une Citroën C4 WRC, Quentin Gilbert retrouvait le week-end dernier le Championnat de France des Rallyes. Cette fois-ci, c’est au sein d’une Citroën DS3 WRC, mise à disposition par Armando Pereira et Wagner Méca, qu’il s’installait. Après une prise en mains nécessaire dans la première boucle, il s’installait dans le top 3 dès la deuxième, un podium qu’il n’allait plus quitter.

« Il nous a fallu un certain nombre de kilomètres pour nous sentir totalement à l’aise au volant de la Citroën DS3 WRC, explique Quentin. Comme toutes les WRC de ce niveau, c’est une voiture très pointue, qu’il faut apprendre à maîtriser, en saisir les limites, avant de pouvoir l’exploiter à son plein potentiel. Il nous a fallu disputer plusieurs spéciales avant de nous sentir complètement à l’aise. »

« Nous avons également connu des soucis de frein le premier jour, qui nous ont retardés. Nous n’avons pas toujours fait les bons choix de pneus, et il nous a fallu quelques spéciales pour trouver les bons réglages. Tout ceci fait partie de l’apprentissage de la DS3 WRC, qui était nécessaire avant de pouvoir attaquer sereinement. »

Toujours bien installé dans le top 3 le deuxième jour, Quentin Gilbert haussait le rythme. Les conditions de routes glissantes le faisaient toutefois partir en tête-à-queue dans la matinée, le pilote vosgien y perdant une dizaine de secondes. Dans la dernière boucle, il parvenait à exploiter la DS3 WRC au meilleur de ses capacités, s’approchant à huit dixièmes du meilleur temps dans l’ES8, avant de signer le scratch dans les deux dernières spéciales de l’épreuve.

« On termine le rallye sur une bonne note, se réjouit Quentin. Ca n’a pas été si simple d’aller chercher ces temps car tout le monde roulait fort jusqu’au bout et améliorait lors des deuxièmes passages. C’est dommage que nous ayons perdu du temps dans la matinée car nous aurions pu aller chercher la deuxième place. Mais je suis vraiment content, car nous avons connu une dernière boucle parfaite, que ce soit au niveau des notes et du comportement de la voiture. C’est de bon augure pour la suite. »

Après une petite pause estivale, Quentin Gilbert retrouvera la compétition à l’occasion du Rallye de Finlande, début août. Il poursuivra la suite de son programme au sein du Drive DMACK Fiesta Trophy, au volant de la Ford Fiesta R2.

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *