Quentin passe en tête du Citroën Trop Driver après un podium au Rallye de Sardaigne




La deuxième manche du Citroën Top Driver se disputait ce week-end avec le Rallye de Sardaigne. Troisièmes malgré un problème technique survenu vendredi, Quentin Gilbert...

Galmiche ont marqué de précieux points leur permettant de se hisser en tête du classement général.

Plus de deux mois après la manche inaugurale, le deuxième round de la formule de promotion internationale de Citroën Racing se déroulait sur les chemins de terre de la Sardaigne. Déjà sur le podium au Portugal, Quentin Gilbert et Isabelle Galmiche comptaient bien rééditer leur performance. Pour cela, il fallait absolument passer au travers des nombreux pièges du parcours, caractérisé par des spéciales sinueuses, étroites et bordées de pierres.

Vendredi, la course ne débutait pas de la meilleure des façons pour Quentin, qui perdait une minute et demie dans la poussière de Sébastien Chardonnet, reparti juste devant le Vosgien après avoir crevé. La suite était plus limpide, avec une série régulière de troisièmes et quatrièmes chronos. Après l’ES6, le pilote PH Sport était remonté au troisième rang, à une trentaine de secondes du leader.

« Grâce à l’expérience acquise au Portugal, j’ai plutôt bien géré cette première étape », expliquait Quentin. « Il ne servait à rien d’être le plus rapide, si ce n’est de prendre le risque de casser l’auto. En me maintenant aux avant-postes, je me plaçais dans une situation idéale en vue de la seconde journée. »

Cette étape allait pourtant s’arrêter plus tôt que prévu, puisque Quentin devait se retirer avant l’ES7 à cause d’un problème technique : « Nous avons rencontré un souci avec la pompe à essence. J’allais pouvoir repartir le lendemain en Rally2, mais après avoir écopé de dix minutes de pénalité. Très déçu, j’étais évidemment loin de penser au podium à ce moment. »

La DS3 R3 n°52 était donc de retour en course le samedi matin. Septième à l’issue de l’ES9, Quentin réalisait une journée empreinte de maîtrise : « Il fallait aller au bout pour marquer un maximum de points. J’ai donc adopté un rythme encore plus mesuré que la veille. »

Grâce à une succession de rebondissements, le vainqueur du Citroën Racing Trophy 2012 remontait progressivement au classement général. Quatrième avant le départ de la dernière spéciale, il montait finalement sur le podium derrière Christian Riedemann et Keith Cronin : « C’est une nouvelle preuve qu’il ne faut jamais rien lâcher, car tout peut arriver jusqu’à l’arrivée ! Sans notre problème du vendredi, nous aurions terminé deuxième à coup sûr. Ce podium me paraît donc mérité. J’ai le sentiment d’avoir encore progressé et gagné en maturité, notamment grâce à l’aide d’Isabelle. »

Avec deux troisièmes places, Quentin s’installe donc en tête du classement général, à égalité de points avec Sébastien Chardonnet : « C’est un début de saison idéal, même si la réussite n’a pas toujours été de notre côté. Il fallait marquer des gros points et c’est ce que nous avons fait. Les prochaines manches seront très différentes, à commencer par la Finlande. J’ai hâte de découvrir les fameuses bosses du rallye des 1000 lacs ! »

Avant cela, Quentin participera au Rallye Terre de Langres le week-end prochain. Engagé sur sa DS3 R3, il retrouvera à cette occasion ses anciens camarades du Citroën Racing Trophy.

Citroën Top Driver – Rally Italia Sardegna
1. Christian Riedemann 3h52’39’’9
2. Keith Cronin +5’05’’4
3. Quentin Gilbert +9’13’’3
4. Sébastien Chardonnet +11’37’’6
5. Federico Della Casa +15’34’’1
6. Stéphane Consani +21’13’’6
7. Francesco Parli +26’12’’3
8. Bryan Bouffier +32’14’’5
9. Alastair Fisher +41’15’’0

Classement général après la Sardaigne (2/6)
1. Quentin Gilbert et Sébastien Chardonnet, 30 pts
3. Bryan Bouffier, 29 pts
4. Keith Cronin, 26 pts
5. Christian Riedemann, 25 pts





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *