Rouergue : un programme chargé pour Manu Guigou




Avant de se présenter – avec sa Clio Renault Sport R3 du Team Chazel – Dalta – au départ du Rallye du Rouergue dans une...

maine grâce au soutien de tous ses partenaires, Manu Guigou possède un programme très chargé le menant à Magny-Cours, Ypres et Goodwood.

La sortie de route de la Ronde Limousine n’est déjà plus qu’un lointain souvenir : « Il y eut une forte mobilisation autour de la Clio et de notre équipage et je tiens à remercier tous nos partenaires pour nous permettre d’être au départ du Rallye du Rouergue qui sera, j’en suis persuadé, un grand rendez-vous. Ce soutien est extrêmement motivant ! »

Parallèlement à son programme en compétition, Manu Guigou continue de multiplier les apparitions. D’abord à Magny-Cours, en marge de la manche française des World Series by Renault, où il présentait à la presse Mégane GT et Mégane GT Line. Plus d’une douzaine de médias de tous horizons étaient présents : « Il y avait la télévision, dont M6, mais aussi la presse masculine qui semble très intéressée par cette version. Nous avons roulé à rythme plus soutenu sur le circuit école. Nous avons eu la ‘chance’ qu’il pleuve pour montrer les qualités du châssis. Cette Mégane GT se situe entre la gamme traditionnelle et la Mégane R.S. que j’avais déjà essayée avec la presse à Malaga. Si ce modèle est moins exclusif que la Mégane R.S., il possède un gros caractère sportif avec de grosses qualités de tenue de route et des moteurs performants dont le TCe de 180 chevaux. Durant les World Series by Renault, j’ai pu aussi rencontrer les membres des clubs Clio V6, Clio Renault Sport et Mégane ! R.S.. Nous avons partagé quelques anecdotes savoureuses. »

Après avoir quitté Magny-Cours, Manu Guigou était à Ypres pour la troisième manche du Clio R3 European Trophy, également épreuve IRC : « J’ai retrouvé l’extraordinaire ambiance des rallyes belges et croisé de nombreux amis sur la Grand-Place ! Ma présence à Ypres m’a également permis de revoir des pilotes et des équipes intéressés par la Twingo Renault Sport R2 que j’avais présentée lors du Rallye de Wallonie. J’ai pu partager mon expérience et j’espère les avoir convaincus de croire aux capacités de la Twingo ! Lors de la deuxième étape du rallye j’ai croisé les agents du réseau Renault Région Nord avec qui j’ai pu échanger sur l’épreuve mais aussi sur la toute dernière Mégane GT que je venais d’essayer. »

« J’ai pu apprécier à quel point la ville d’Ypres pouvait se transformer pour être vouée au rallye », ajoute Manu. « Tout est fait pour les spectateurs qui sont chaque année au rendez-vous. Nous avons aussi vécu une belle bagarre entre les pilotes des Clio R3. Du départ et jusqu’à la fête dans la nuit du samedi au dimanche, ce fut un rallye réussi ! »

En fin de semaine, Manu Guigou était au Festival of Speed de Goodwood pour piloter l’A443 qui a participé aux 24 Heures du Mans 1978 : « Je ne m’étais jamais mis au volant d’une voiture aussi performante. Le V6 Renault Gordini de l’A443 développe 525 chevaux pour un poids total de 715 kg. Elle avait joué le rôle de lièvre en 1978 avec Jean-Pierre Jabouille et Patrick Depailler et avait participé à la première victoire de Renault dans la Sarthe. Présenter cette voiture à Goodwood est un grand honneur. C’est LE rassemblement des passionnés du sport automobile, de l’automobile au sens large et du prestige. On se retrouve avec des véhicules d’exceptions au milieu de pilotes d’exceptions face à un public passionné. Chacun partage la même passion. C’est l’un des grands moments de la saison. On y croise Jenson Button, Lewis Hamilton, Jackie Stewart, John Surtees, Stirling Moss, Mark Webber, Miki Biasion, Bjorn Waldegard, Markko Martin, Bobby Unser, Giacomo Agostini et les autres… L! a liste est tellement longue ! »

Du 9 au 11 juillet, Manu Guigou retrouvera la compétition avec la Clio Renault Sport R3 du Team Chazel – Dalta en compagnie de son copilote Eric Domenech : « Je suis très heureux de pouvoir poursuivre mon programme en Championnat de France des Rallyes. Ce sera mon cinquième Rallye du Rouergue au volant. J’aime cette épreuve qui s’inscrit dans la continuité du parcours du Limousin avec beaucoup de grip et des routes encore un peu plus étroites. Nous pourrons compter sur les pneumatiques BFGoodrich toujours très compétitifs dans ces conditions, autant en performances qu’en endurance. Le set-up de base restera identique, c’est très bien car nous avons des réglages excellents au départ de la Ronde Limousine. Mis à part une nouvelle spéciale, l’itinéraire est le même que l’an passé. L’objectif sera donc de faire aussi bien qu’en 2009 avec une victoire dans notre catégorie. Pour le classement général, il y aura vraiment un gros plateau avec de nombreuses WRC, Super 2000 et Super 1! 600… Ce sera un sacré challenge ! »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *