Rallye du Var 2010 : ES10 – Doublé de Kubica




ES10 – Vidauban (32,11 km)

Kubica continue son festival ce matin et signe le scratch avec une bonne marge puisque Bouffier réalise le 2e temps à plus de 14s du pilote polonais. En R3, Ogier reprend 7s et revient à 13s du pilote Clio alors qu’il reste une seule spéciale à disputer.

Robert controle ce rallye en signant le 3e temps et compte désormais 2min38s d’avance.

2e en trophée BF Goodrich, Dub perd plus de 2 minutes dans ce chrono mais ne perd pas de places au classement alors que Gal gagne 4 places d’un coup au classement et se retrouve 3e du trophée BF.

col>Classement ES101KubicaClio S16000A6K21min30s2Bouffier207 S2000A7S+14s93Robert307 WRCA8W+19s74Sarrazin207 S2000A7S+23s5OgierDS3 R3R3+33s96GuigouClio R3R3+40s87Gal207 S2000A7S+41s38AbbringClio R3R3+56s39MaurinFiesta S2000A7S+1min12s10FerrarottiClio R3R3+1min13s




Classement après ES101Robert307 WRCA8W28min58s2Bouffier207 S2000A8W+2min38s3Sarrazin207 S2000A7S+3min5s4KubicaClio S16000A7S+3min26s5GuigouClio R3R3+6min11s6OgierDS3 R3R3+6min25s7DubPunto S2000R3+9min3s8Gal207 S2000A7S+9min56s9Leandri207 S2000A7S+10min14s10AbbringClio R3R3+10min38s

Commentaires en fin de chrono

1. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Citroën DS3 R3) : « J’ai eu beaucoup de buée, je ne voyais rien. Nous partions en glisse sur les coulées d’eau. Il ne reste plus qu’une spéciale. »

7. Robert Kubica – Jakub Gerber (Renault Clio Super 1600) : « Nous nous sommes amusés sur cette très belle spéciale. Maintenant, il faut finir le rallye. »

3. Cédric Robert – Matthieu Duval (Peugeot 307WRC / Team GPC Motorsport – Motul) : « Nous allons tout doucement. Nous avons 2 minutes et 40 secondes d’avance. Ce serait bête d’envoyer. Nous roulons tranquillement. »

2. Bryan Bouffier – Xavier Panseri (Peugeot 207 Super 2000) : « C’est un sacré morceau avec des coulées de boue. Sur la fin, il y a plein de mauvaises cordes et des cailloux partout. »

8. Stéphane Sarrazin – Jacques-Julien Renucci (Peugeot 207 Super 2000) : « Je me suis vraiment méfié dans les parties les plus pourries. »

19. Emmanuel Guigou – David Marty (Renault Clio R3 / Team Chazel – Dalta) : « Seb’ (Ogier) nous met sept secondes… Je n’ai pas complètement osé dans la descente. J’aurais dû plus attaquer. Il y avait du grip. C’est dommage. »

14. Clément Dub – Bernard Delpuech (Abarth Grande Punto Super 2000 / Team GPC Motorsport – Motul) : « Nous étions bien partis mais, au passage d’une flaque, le pare-brise s’est rempli de buée. Nous l’avons trainée longtemps. »

42. Eric Mauffrey – Gaetan Houssin (Renault Clio R3) : « J’ai fait plein de bêtises. J’ai d’abord doublé Nantet avant de me poser dans un virage. En repartant, nous avons encore doublé Nantet. Merci à lui qui m’a toujours laissé passer. »

18. Gilles Nantet – René Belleville (Porsche 996 Cup) : « Je ne voyais rien. Il me restait 10cm2 de pare-brise pour voir la route. »

16. Jean-Mathieu Leandri – Pierre-Marien Leonardi (Peugeot 207 Super 2000) : « J’ai cassé quelque chose à l’avant droit. Je ne sais pas ce que c’est… Peut-être une biellette. Nous perdons beaucoup de temps. Nous allons voir si nous pouvons réparer. »

12. Ludovic Gal – Olvier Belot (Peugeot 207 Super 2000) : « Nous nous sommes régalés avec un bon choix de pneus. Il faut oser se lâcher. A certains endroits, c’est un peu chaud. Nous avons bien roulé. »

11. Julien Maurin – Olivier Ural (Ford Fiesta Super 2000 / Team EMAP Yacco) : « ça va mieux lorsque nous sommes à l’arrivée ! »

9. Pierre Roché – Martine Roché (Peugeot 307WRC) : « C’est dur, dur, dur. Surtout en fin de spéciale ! »

126. Frédéric Cappuccio – Damien Testor (Peugeot 206 Super 1600) : « J’étais un peu gêné par la Clio qui est sortie devant moi. »

43. Kevin Abbring – Kevin Mombaerts (Renault Clio R3) : « J’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai bien roulé mais j’ai été gêné par Gasperetti. C’est comme ça… »

49. Andrea Crugnola – Rudy Pollet (Renault Clio R3) : « Nous avons trop de problèmes avec le moteur.

185. Patrick Magnou – Teddy Vilanova (Peugeot 206 CS) : sortie de route.

55. Thomas Barral – Sabrina Seux (Renault Clio R3) : « J’ai tapé une pierre à cinq kilomètres de l’arrivée. Nous avons changé la roue dans la spéciale. »

67. Laurent Reuche – Thierry Schoeni (Peugeot 207 RC) : « C’est un peu mieux que dans la première spéciale. Il y avait davantage de grip. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *