Résumé Etape 2 Citroën Junior Team – Rallye de Suède 2010




Cinquièmes ce matin, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont conservé leur position tout au long de cette deuxième journée du Rallye de Suède. Retardés hier,...

Kaj Lindström ont aligné une encourageante série de tops 10 pour engranger encore un peu plus d’expérience au volant de leur Citroën C4 WRC.

Le départ de la deuxième journée du Rallye de Suède était donné à 6h00 ce matin alors que le mercure franchissait la barre des -20°C.

Dans la première épreuve spéciale du jour, l’aileron arrière de la Citroën C4 WRC de Sébastien Ogier se détachait de la voiture, laissant son pilote avec un manque d’appui sur le train arrière : « Je ne sais pas comment cela s’est produit mais la voiture est devenue très difficile à piloter à haute vitesse. Je n’ai pas pris de risques pour pouvoir rentrer à l’assistance. L’important est de rester à cette cinquième position jusqu’à l’arrivée. »

En douzième position sur la route, Kimi Räikkönen partait à l’assaut des spéciales avec la même soif d’apprendre sa nouvelle discipline. Malgré de petites erreurs sans conséquence, le pilote Citroën Junior Team accumulait les kilomètres et multipliait les retours vers l’équipe technique.

« Kimi commence à avoir de bonnes sensations avec la Citroën C4 WRC », expliquait Cédric Mazenc, son ingénieur du Citroën Junior Team. « Il réussit à se rapprocher des temps de pilotes expérimentés en WRC. Kimi est convaincu que 80% du temps qu’il peut gagner doit venir de son propre pilotage. Il suit le cheminement normal d’un pilote qui découvre la discipline. »

Après un passage de trente minutes à l’assistance, Sébastien Ogier repartait à l’assaut des spéciales avec une C4 WRC parfaitement équilibrée. Auteur du cinquième temps dans Vargasen (ES13), l’ancien Champion du Monde Junior faisait le pari de conserver les mêmes pneumatiques afin de préserver ses enveloppes neuves pour la dernière longue spéciale de la boucle.

Mais les conditions ne favorisaient pas cette stratégie. Malgré des pneus neufs à l’avant, la C4 WRC s’avérait délicate à piloter avec des pneus arrière trop usés. Sébastien Ogier faisait le même constat que Sébastien Loeb : « Il ne manquait pas grand-chose pour réussir un joli coup mais les pneus arrière n’ont pas suffisamment résisté. Nous conservons notre position, c’est le principal et il faut continuer demain. Ce serait un très bon résultat pour notre première participation en Suède. »

Toujours concentré sur son objectif, Kimi Räikkönen se permettait d’augmenter le rythme en fin de journée. « Je me sens de mieux en mieux dans la Citroën C4 WRC », commentait Kimi. « J’ai encore et toujours besoin de comprendre ce que je dois améliorer dans mon pilotage. Nous suivons les temps intermédiaires pour nous situer par rapport aux autres pilotes. C’est bon pour l’expérience. Je suis satisfait du déroulement de la journée. »

Communiqué de presse Citroën Racing
Site Internet : citroen-wrc.com





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *