Retour sur asphalte pour Chardonnet / De la Haye (Allemagne 2013)




La mi-saison a sonné pour les concurrents du Citroën Top Driver. L’équipage Français, avec trois podiums depuis le début la saison, pointe actuellement en tête...

nat du Monde WRC 3 et à la deuxième place du Citroën Top Driver. Le temps de faire un point avec Daniel Elena, directeur d’All Sports Management, sur le début de championnat de ses deux poulains à quelques jours de la reprise sur l’asphalte au Rallye d’Allemagne.

Daniel, après quatre rallyes, quel bilan tirez-vous de cette demi-saison écoulée ?
« L’année a bien évidemment très bien démarrée avec une victoire d’envergure lors du très difficile Rallye Monte-Carlo, mais cette épreuve ne comptait pas pour le top Driver. Nous savions que cette première partie de saison à majorité d’épreuves « terre » allait constituer un évènement important pour les garçons, tenant compte, malgré tout, de leur manque d’expérience sur cette surface par rapport à l’asphalte. Il ne leur fallait en aucun cas faire de contre- performance et ce dans l’optique du championnat WRC 3 et du Citroën Top Driver. Je dois dire qu’avec deux deuxièmes et une quatrième place, le bilan est bien évidemment satisfaisant. Malgré cette quatrième place un peu décevante pour tous en Sardaigne, ils ont su se montrer performants en signant systématiquement des temps scratchs sur chacun des trois rallyes (Portugal, Sardaigne et Finlande), tout en alliant la fiabilité qui les caractérisent »

L’Allemagne marque le retour du Championnat du Monde sur l’asphalte depuis le Monte-Carlo, c’est important pour l’équipage ?
« Il est certain que l’asphalte représente leur surface de prédilection puisqu’ils ont débuté là-dessus, comme Seb & moi et beaucoup d’autres équipages Français je dois dire. Maintenant nous n’avons jamais compté uniquement sur l’asphalte pour tenter de gagner le championnat, avec quatre épreuves terre sur six. Les garçons ont fait un énorme pas en avant sur la terre, leur position actuelle au CTD (2e à seulement 3 points du leader) prouve leur compétitivité sur cette surface. Avec l’Allemagne et la France, ce sont effectivement deux épreuves asphalte qui arrivent à un moment opportun et qui seront toutes deux déterminantes dans l’optique du Citroën Top Driver. »

Actuellement deuxièmes, à seulement 3 points du leader, vos titulaires de l’Equipe de France des Rallyes sont plus que jamais dans la course pour la victoire finale, quels sont les objectifs fixés ?
« Comme vous le savez, cela fait maintenant deux ans que je m’occupe de Sébastien Chardonnet et Thibault De la Haye. L’année 2012 a marqué un grand changement puisqu’ils sont passés du Championnat de France au WRC… Tout était nouveau pour eux ! Il leur a fallu prendre le rythme, s’adapter à la difficultés des terrains rencontrés et à l’endurance de ce type de rallyes. L’année 2013 est la suite logique de tout le travail que nous avons précédemment mis en place ensemble. En plus de la performance, les garçons ont gagné en maturité et en rigueur. La route est encore longue certes, ils en ont conscience, mais ils savent plus que tout qu’il est important pour leur avenir de remporter le Citroën Top Driver et le titre de Champion du Monde WRC 3 qui va avec. Après deux deuxièmes places, nous attendons tous leur première victoire. Ils savent ce qu’ils ont à faire et ce dès cette semaine en Allemagne, je leur ai demandé de reprendre la tête du championnat le plus tôt possible et de ne plus la quitter ! »

Début des hostilités de l’ADAC Rally Deutschland pour Sébastien & Thibault dès jeudi 22 août 2013.

Communiqué de presse en PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. FranceWRC dit :

    Chardonnet doit absolument gqgner le WRC-3 pour ensuite participer au WRC-2. Et envisager un volant en WRC en 2015 ?