S.Ogier : “Personne n’est vraiment prêt”



En tant que champion  du monde en titre, et même si’l ne disputera pas la saison complète, Sébastien Ogier a logiquement eu les honneurs d’ouvrir la conférence de presse à Monaco.

Photo : Julien Pixel Rallye
/p>

En préambule de ce 90e rallye Monte-Carlo, le Français a bien évidemment évoqué l’arrivée de nouvelles voitures pour cette année 2022.

“Ce rallye est plus ouvert que jamais. Tout le monde cherche des réponses et la première viendra ce week-end uniquement. Nous avons testé, un peu, pas tellement personnellement, mais l’équipe un peu plus. L’équipe a toujours l’impression qu’elle n’est pas prête lorsque vous commencez une nouvelle ère et elle aimerait toujours avoir plus de tests. C’est intéressant, mais pour le moment, noue ne savons pas où nous en sommes en termes de performances.

C’est sûr que la voiture est différente d’avant et c’est sûr qu’on doit s’attendre à qu’elle soit un peu plus lente qu’avant, même si à un moment donné, nous avons ce coup de pouce supplémentaire provenant de l’hybride.

En règle générale, nous serons un peu plus lents que nous ne l’avons été l’année dernière pour le moment, mais je suis sûr que cela va s’améliorer rapidement. C’est toujours un nouveau défi pour les pilotes et pour l’équipe. Peut-être que nous devons adapter d’une manière ou d’une autre le style de pilotage. Ce week-end, personne n’est vraiment prêt et peut-être que celui qui est capable de s’adapter plus vite que les autres va faire le différence.”

Questionné sur son besoin de changer de pilotage par rapport aux voitures précédentes, le Français a globalement décrit le comportement des Rally1 par rapport aux WRC.

C”‘est difficile de mettre des chiffres comme ça. Bien sûr, c’est différent. Les voitures sont plus sous-vireuses et plus lourdes, chauffent plus les pneus qu’avant. On verra. Jusqu’ici dans ma carrière quand j’ai eu une nouvelle voiture, j’ai gagné des épreuves, donc je ne devrais pas avoir peur d’entrer dans la nouvelle ère, surtout sans pression de championnat. Mais, bien sûr, c’est le Monte Carlo et je veux toujours bien faire pour moi et l’équipe.

J’ai fait trois jours d’essais en décembre et un de plus en janvier, dont un a été coupé en deux parce que je suis tombé en panne. Nous avons vu beaucoup d’accidents dans les nouvelles voitures. J’espère que ce ne sera pas le cas ce week-end.

Plus que la performance, bien entendu les pilotes sont toujours à la recherche de conduite et performances et de s’amuser, mais aussi de s’amuser dans un environnement le plus sûr possible. Le danger est toujours présent, mais c’est agréable de voir que FIA et tout le monde font tout ce qu’il peut pour améliorer le sécurité.”

Interrogé sur son avenir à court terme, le Français a promis de donner des nouvelles fraîches le mois prochain.

“Je le dirais bientôt. Début février, vous entendrez une annonce de mon programme circuit et ensuite je pourrai communiquer un peu plus sur mon programme rallye.”




S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hihan
Hihan
4 mois il y a

Que de théories macroniennes sans intérêt

Abarth
Abarth
4 mois il y a

… Et si quelques Rally 2 étaient plus rapide que les WRC ? La Fédé aurait bonne mine !!