S.Peterhansel : “Il faut attaquer à bloc”



Lancé dans un duel très serré avec Nasser Al-Attiyah depuis le départ de ce Dakar, Stéphane Peterhansel avoue devoir attaquer comme un fou pour suivre le pilote qatari.

A l’arrivée de cette quatrième étape, Monsieur Dakar concède 11 petites secondes et conserve plus de quatre minutes d’avance au général.

” Ce n’est pas tellement de l’observation, c’est de l’attaque à outrance, et à la fin on finit dans les mêmes temps ! A part une petite erreur de nav à la fin, je n’ai pas l’impression de pouvoir attaquer beaucoup plus. Pour rester au contact, iI faut attaquer à bloc, et pour l’instant on ne commet pas trop d’erreurs donc ça se passe plutôt bien. Dans le passé, environ 50 % des prétendants à la victoire sortaient de la course sur des erreurs de pilotage ou des problèmes techniques, mais j’ai l’impression qu’il il y a de moins en moins de déchet maintenant. À la vitesse où on roule, on s’expose à avoir des accidents mais on a pas le choix. Alors il faut s’accrocher.”

De son côté, le pilote Toyota n’a pas évoqué ce rythme d’enfer, préférant retenir les performances de son jeune coéquipier Henk Lategan, capable de l’aider à tout moment, une nouveauté pour lui.

“Ce n’était pas une étape facile. Nous avons fait une erreur qui nous a fait perdre une minute, mais tout le monde à dû en commettre, et nous avons vite retrouvé notre chemin. C’est difficile de faire des différences, mais aujourd’hui c’était bien d’avoir mon coéquipier Henk Lategan qui était juste derrière moi. C’est exactement ce dont j’ai besoin, un pilote rapide qui soit en mesure de m’aider.”




S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
contretous
contretous
1 mois il y a

Peterhansel attaquer à bloc .ça me fait penser il y a quelques années en arrière, je regardais un reportage du Dakar. il y avais une caméra embarquée de Peterhansel qui disait être à l’attaque. Soudain, on voit une auto le doubler tout en travers, au moins 70 ou 80 kmh plus vite. C’était Colin McRae ! J’étais mdr !