Le seul adversaire




Tout proche d’une première victoire sur asphalte en Allemagne, qui l’aurait fortement relancé dans la course au titre.

-Matti Latvala reste néanmoins et mathématiquement le seul pilote encore en lice pour contrer Sébastien Ogier cette année.L’actuel second au championnat revient d’ailleurs sur cette mésaventure en terre germanique :

« Je dois régler mes comptes avec l’asphalte, car l’Allemagne a vraiment été une déception. J’étais en tête et tout se passait merveilleusement bien, quand, en une fraction de seconde, tout s’est arrêté après mon accident. Après avoir été si proche en Allemagne, je suis déterminé à gagner mon premier rallye sur asphalte en France. » 

L’objectif semble clair pour le pilote finlandais. Il analyse d’ailleurs ce rallye :

« Comme en Allemagne, le rallye de France se déroule sur l’asphalte, mais à part ça, c’est bien difficile de trouver d’autres points communs. En France, on passe le plus clair de notre temps dans les forêts et les basses montagnes, alors qu’en Allemagne, les routes sont beaucoup plus étroites et sinueuses. Pour moi, c’est un rallye qui se rapproche plus du Monte-Carlo. »

Même si mathématiquement tout reste possible, le finlandais n’en reste pas moins lucide :

« Je peux encore devenir champion du monde cette année, mais je crois qu’il faut rester réaliste. Il faudrait que plus rien n’aille pour Sébastien et que de mon coté, tout se passe parfaitement. »

Et n’oublie pas de conclure en ajoutant, en bon compétiteur qu’il est :

« Une chose est certaine cependant, tant que mathématiquement ce sera encore possible, je vais continuer à me battre et faire de mon mieux. On ne sait jamais ce qui peut se passer. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *