Tänak : « Je commence à être plus régulier »



Déjà étincelant en Pologne en juillet dernier, Ott Tänak a réalisé une nouvelle performance de haut vol au Pays de Galles ce week-end. Auteur de 12 scratchs en 22 spéciales, le pilote estonien aura été le seul pilote à contrarier la domination de Sébastien Ogier, leader du rallye de bout en bout.

Après un « passage à vide » attendu sur l’asphalte, le jeune estonien est forcément ravi de rejoué les premiers rôles en WRC.

« Sur les derniers rallyes, nous avons eu un peu de mal, mais j’ai vraiment aimé être de retour dans la bagarre. Je sentais l’excitation montée en moi. Vendredi, nous avons eu des conditions compliquées et quelques problèmes, comme tout le monde je crois. Après la crevaison, nous avons essayé de maintenir la pression sur Seb, mais je ne sais pas si nous lui avons vraiment mis la pression. »

Questionné par la journaliste du WRC, Sébastien Ogier a rapidement répondu à son rival sur ce point : « Beaucoup de personnes pensent que nous avons géré notre avance mais nous avons attaqué tout au long du rallye. Ok, dans les trois dernières spéciales j’ai ralenti un peu mais nous terminons avec seulement 10s d’avance. Ott nous mettait définitivement une grosse pression. »

En réponse au français, Ott Tänak s’est « simplement » dit satisfait de son résultat d’ensemble : « Apparemment ce n’était pas assez…Pour moi, la deuxième place me satisfait. Le plus important est d’avoir profité de ce week-end et d’avoir emmagasiné plein de choses positives.

J’étais rapide aujourd’hui mais je ne voulais pas faire d’erreurs stupides, je voulais cette deuxième place. C’était important pour Dmack de concrétiser par un tel résultat. J’étais vraiment en confiance dans la voiture. En début de rallye, Seb a bénéficié de sa position de départ et nous avons eu une crevaison. Dans l’ensemble, nous avions une voiture parfaite et des pneus très performantes, cela m’a donné beaucoup de confiance. »

Auteur d’une carrière en dents de scie depuis ses débuts en 2012, Ott Tänak sait désormais ajouter à sa pointe de vitesse, une régularité essentielle pour réussir à ce niveau.

« Cette saison arrive à son terme et l’expérience compte vraiment dans ce sport. Je commence à être plus régulier en faisant moins d’erreurs et en maintenant ma vitesse, c’est une bonne chose pour l’avenir. L’important est d’avoir une voiture performante l’an prochain, je suis sûr que nous serons compétitifs. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Buz dit :

    Tanak est un tout bon!!!! D’après certaines rumeurs ( ca reste des rumeurs ) il serait pilote numéro 1 chez MSport l’année prochaine a la place de Ostberg et c’est mérité. Je n’ai rien contre Ostberg qui est un pilote sympathique mais qui a désormais atteint ses limites!!!! Tanak a démontré cette année qu’il avait gagné en maturité et de plus il commence a avoir une belle expérience des manches mondiales. Reste a progresser sur l’asphalte et il deviendra surement le remplaçant de Markko Martin.

  2. moutte dit :

    D Mack,toujours les pneus…ce que je vois surtout c’est que Tanak laisse derrière lui beaucoup de monde et aussi les autres Ford « usine »…A quand son contrat avec Toy ?

  3. riri73 dit :

    Détail important à noter = Tanak en 2015 fait déja un superbe rallye de Pologne (une partie passe dans son Estonie natale). Il finit 3ème (6scratchs déja). Et à l’époque il roule en Michelin.
    Donc, y’a pas que les DMACK, loin de là pour expliquer ses performances.

  4. bleu dit :

    je dirai pour le coup que les dmack fonctionne bien sur la terre ça semble ce confirmé sans pour autant retiré le mérite du pilote