Tops et Flops (Croatie 2021)



Malgré sa première apparition dans le calendrier mondial, la Croatie a mis la barre haute en terme d’intensité en nous rappelant au passage ce qu’était un rallye de l’avant COVID-19.

Malgré la crise sanitaire mondiale, les tops et flops restent fidèles à leurs engagements chaque mercredi d’après rallye (pointage en retard suite à un accident en liaison). Le principe reste le même avec trois catégories distinctes. Dans un premier temps, les “tops” mettent en avant les performances à retenir. À contrario, les “flops” pointent du doigt les déceptions du weekend. Le “ni ni” vient conclure cette chronique avec un élément qui aurait très bien pu figurer dans les deux catégories précédemment citées.

Cette année encore, ce classement se veut purement subjectif et n’attend que vos avis aussi bien proches que contradictoires. Lesquels sont évidemment les bienvenus dans les commentaires en bas de l’article.

Tops :

1Sébastien OgierIl n’est jamais aussi fort que lorsqu’il est sous pression. En un instant, il devient une véritable machine de guerre capable de tout écraser sur son chemin. Vraiment tout !
2Thierry NeuvilleLe Belge est définitivement bien le seul pilote à savoir faire fonctionner la i20 Coupe WRC sur l’asphalte. Il a encore tout donné pour porter son équipe à bout de bras et aurait certainement pu espérer mieux…
3Adrien FourmauxIl a prouvé que la Ford Fiesta WRC avait encore des arguments pour titiller ses rivales. D’une maturité exemplaire, il a réussi un tour de force malgré ses débuts dans la catégorie reine. Vite le Portugal !

Flops :

1Ott TänakSouvent à l’aise sur l’asphalte par le passé, le Champion du monde 2019 n’a pour l’instant pas trouvé ses marques dans la i20 Coupe WRC. À l’image d’autres pilotes déjà passés par là…
2Kalle RovanperäLe Finlandais avait beau être en tête du championnat, il n’en reste pas moins un débutant en WRC. Son erreur est simplement venue le rappeler à ceux qui l’avaient oublié un peu trop vite.
3Gus GreensmithPourtant crédité de son meilleur résultat de la saison, le Britannique n’a jamais tenu la comparaison face à son coéquipier pourtant bien moins expérimenté. 

Ni ni : Elfyn Evans

Toujours placé, il a profité des déboires de ses rivaux pour prendre la tête et s’est montré opportuniste jusqu’à l’instant fatidique.




S’abonner
Notifier de
guest
110 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Piechu
Piechu
7 jours il y a

Et dans les bagnoles r5: Top pour Kajto qui roule rapidement et sagement sans erreurs, pas comme ces rivaux. Flop pour Mikkelsen qui a loupé un detail pendant reconnaisance et Gryazin pour son crash dans la loutte. Bravo Ostberg !

Ghjlc
10 jours il y a

Sylvain ,si vous connaissez le journal Dirtfish prenez le temps de lire article de David Evans , cela concerne l’accident d’Ogier ,vous allez être surpris de la version des faits ,si vous pouvez poster votre analyse ,pour rétablir une partie de la vérité.paru aujourd’hui.