Tops et Flops (Kenya 2024)



Cette année encore, le rallye du Kenya a réservé son lot de surprises, plus ou moins importantes.

Pour la septième saison consécutive, les tops et flops restent fidèles à leurs engagements chaque mercredi d’après rallye. Le principe reste le même avec trois catégories distinctes. Dans un premier temps, les “tops” mettent en avant les performances à retenir. À contrario, les “flops” pointent du doigt les déceptions du weekend. Le “ni ni” vient conclure cette chronique avec un élément qui aurait très bien pu figurer dans les deux catégories précédemment citées.

Cette année encore, ce classement se veut purement subjectif et n’attend que vos avis aussi bien proches que contradictoires. Lesquels sont évidemment les bienvenus dans les commentaires en bas de l’article.

Tops :

1Kalle RovanperäAprès son gros loupé en Suède, le Finlandais a réalisé un grand rallye au Kenya. Très rapide le premier jour, et épargné par les problèmes, le pilote Toyota a été ensuite en gestion pendant deux jours.
2Toyota“La voiture devant vous est toujours une Toyota”. Cette fois encore, le slogan de Toyota au Kenya s’est vérifié. Sans les nombreuses crevaisons, un triplé était encore possible.
3Adrien FourmauxAvec une Puma enfin fiable, le Français est en confiance et a adopté la bonne stratégie au Kenya pour décrocher un deuxième podium consécutif !

Flops :

1HyundaiQuatre participations et toujours le même constat : la Hyundai est bien trop fragile. Le retard pris dans le développement de la voiture fin 2021 joue encore de mauvais tours au constructeur coréen. Certains éléments ont été mal conçus et Hyundai ne peut plus rien y faire.
2La météoAvec un déplacement fin mars, on nous avait promis la saison des pluies. Finalement, il n’a quasiment pas plu et les portions boueuses étaient très rares. Dommage ! Vraiment dommage !
3O.TänakAprès des erreurs au Monte-Carlo, et surtout en Suède, l’Estonien a manqué de réussite au Kenya en prenant une énorme pierre le vendredi après-midi. Malgré un gros dimanche, l’ancien champion du monde compte 44 points de retard sur son coéquipier belge.

Ni ni : Thierry Neuville

Passé tout proche de la victoire en 2021, le Belge avait à coeur de prendre sa revanche et d’au moins signer un premier podium. Bien parti pour accomplir cet objectif, le multiple vice-champion du monde a été freiné par une Hyundai capricieuse. Auteur d’un joli dimanche, le pilote Hyundai a bien démontré que la vitesse est là…mais on le savait déjà !




S’abonner
Notification pour
guest
79 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jmb17
13 jours il y a

Podium => avec 9 pouces verts : 1er pli 74 a dit : Flop le “machin” du dimanche 1er ex aequo Lolo a dit : Le plus gros flop, c’est le barême de points => avec 8 pouces verts : 3ème Rrrr… a dit : Je ne suis pas fana du système de points, mais ce n’est pas pour ça qu’il est inéquitable. Il est urgent de ne pas se presser à condamner le système => Au pied du podium avec 7 pouces verts : Seb73 a dit : Neuville va devenir champion du monde en ne faisant que des… Lire la suite »

jmb17
13 jours il y a

Le journaliste : J’ai comme une l’impression que, depuis votre formidable 5ème place agrémentée de multiples points, vous êtes devenu, mon cher Thierry, un peu mystique. N’est-il pas ?

Titi le pieu : Vous n’avez pas tort mon fils. Jésus n’a-t-il pas dit “Les derniers seront les premiers” ! Dans cette pêche miraculeuse, dans la multiplication des pains…Heu des points veuille-je dire, vous voyez en moi l’élu par la main du tout puissant.(clin d’oeil…célestre)