Trojani sans adversaire (TDC)




Seul pilote de WRC au départ de cette sixième manche du championnat de France, Pascal Trojani aura quasiment mené le Tour de Corse de bout en bout.

et s’imposer avec près de deux minutes d’avance sur son rival corse. Au volant de sa 208 T16, ce dernier remporte cette manche du trophée Michelin.

Le podium est complété par Quentin Gilbert et sa DS3 R3 Max. Egalement engagé en JWRC, le pilote vosgien devance les autres DS3 de Terry Folb, Yohan Rossel et Pierre Campana de retour en rallye après trois ans d’absence.

A la septième place, Raphaël Astier remporte le groupe GT avec une belle troisième place au trophée Michelin.

Avec 47 points d’avance sur Manu Guigou avant les deux dernières manches du championnat, Jean-Marie Cuoq est officieusement titré. Le pilote Clio devrait en effet gagner aux Cévennes et au Var (pour marquer 50 points) sans que le pilote ardéchois ne prenne le départ de ces deux épreuves.

REACTIONS DES PILOTES

Trojani« Je remporte la victoire en Championnat de France et je termine également premier insulaire, c’est le carton plein ! Je regrette simplement de ne pas avoir pu me comparer directement avec les pilotes de devant pour voir ce que nous étions capables de faire. C’était un très beau rallye, bien organisé, je tiens à féliciter toutes les personnes de l’organisation. »
Léandri« Nous n’avons jamais roulé libérés. C’était de la gestion du début à la fin. On aurait pu partir plus vite mais au vu de l’état des routes dans la première spéciale, nous avons assuré pour ne pas crever. C’est le cinquième Tour de Corse que je termine. Je suis également très heureux de remporter le Trophée Michelin. »
Gilbert« Nous avons débuté sur la défensive comme sur le reste de la saison car nous savions que ce rallye serait très long. Le premier jour, cela ne sert à rien d’attaquer à outrance. En revanche, la deuxième journée nous a permis d’hausser le rythme pour voir si nous pouvions prendre la tête. Finalement on a réussi à prendre cette position et à la conserver. Je suis vraiment heureux, c’est un week-end parfait car on gagne le rallye et le Championnat en Junior WRC et en plus le soleil est revenu ! »

Classement Final (provisoire)

  1. Trojani/Vesperini (Citroën C4 WRC) en 2h53min34s4
  2. Léandri/Gorguilo (Peugeot 208T16) à 1min51s1
  3. Gilbert/Jamoul (Citroën DS3R3 Max) à 3min26s8
  4. Folb/Le Floch (Citroën DS3 R3 Max) à 4min45s6
  5. Rossel/Fulcrand (Citroën DS3 R3) à 4min51s0
  6. Campana/Savignoni (Citroën DS3 R3) à 5min59s5
  7. Astier/Groulier (BMW Z3 M) à 7min54s5
  8. Vaillant/Mondon (Renault Clio RS R3T) à 12min16s8
  9. Martel/Lemoine (Peugeot 207 S2000) à 12min43s0
  10. Gonnet/Mathon (Subaru Impreza STI N12) à 13min20s4




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. iceman dit :

    c vrai qu’en l’absence de J.M. Cuoq, c’était beaucoup + facile …

  2. Martel dit :

    Faudra m’expliquer pourquoi la 207S2000 n’a pas eu le droit de rouler avec les R21 et les R32 alors que les R5 et les R3T du mondial étaient autorisées…!! Le handicap est trop important…les R11 sont perdus au bout de 10kms et les R31 ne chauffent pas..!!. Les performances ne sont pas comparables…!!!