Un premier scratch sur terre




Pour son deuxième rallye avec la Fiesta R5 du team Oreca, Eric Camilli a signé son premier scratch en WRC-2 sur la terre. Auteur d’un rallye...

udent, le jeune pilote français pointait à une superbe troisième place après huit spéciales mais dans l’avant-dernier chrono de la première étape, une biellette de direction de sa Fiesta R5 cédait.

Reparti en Rally2, le pilote Oreca était gêné par la poussière dégagée par des concurrents partis devant lui mais remontait tout de même dans le top 10.

Lors du dernier jour, un dernier problème affecté sa Fiesta avec une perte de puissance mais l’équipage sudiste rejoignait l’arrivée en huitième position.

« Nous n’avons pas été épargnés avec une casse mécanique, mais le bilan global est positif » explique Eric. « Nous avons pris de l’expérience sur un terrain difficile, et nous avons signé des bons chronos quand l’occasion se présentait. Nous avons su gérer notre rallye, en restant propre lors des spéciales les plus cassantes et en attaquant lorsque  les routes le permettaient. Nous étions dans le match, nous signons notre premier scratch sur terre en WRC2 et nous sommes à l’arrivée. La mission est accomplie. Nous prenons confiance et nous montons en puissance. »

Prochaine manche en Finlande pour le team Oreca et Eric Camilli.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *