Un rallye qui n’avait de Suède que le nom…



L’édition 2020 du rallye de Suède vient tout juste de se terminer et une chose est sûre, elle restera dans les annales de la discipline mais clairement pas pour les meilleures raisons.

Si l’histoire retiendra principalement la prestation sans faille d’Elfyn Evans impressionnant de facilité pour aller récolter un premier succès au volant de la Yaris WRC (le deuxième de sa carrière), d’autres statistiques risquent néanmoins de perdurer comme de mauvais souvenirs.

Avec ses 148,55 kilomètres chronométrés, ce simulacre de rallye n’a pas eu à forcer pour devenir officiellement le rallye le plus court de l’histoire, détrônant largement l’édition 2016 de cette même épreuve déjà raccourcie à l’époque pour les mêmes raisons et faisant office de marathon en comparaison avec ses 226,48 kilomètres. Taillé comme un sprint, il n’aura fallu que 1:11:43.1 pour qu’Evans s’impose contre 1:59:47.4 (précédent record) à Sébastien Ogier en 2016.

Basée en Suède, cette épreuve aura trop souvent eu l’allure de sa voisine finlandaise, voire même du rallye gallois (notamment dans la spéciale de Torsby et le sketch de Likenas). Une classique « hivernale » historique puisqu’elle aura vu plus de la moitié de son parcours disputé hors de ses frontières. Avec 83,88 kilomètres avalés à près de 130 km/h de moyenne en Norvège, le rallye de Suède 2020 est donc devenu le premier rallye disputé majoritairement à l’étranger. Si certains rallyes avaient déjà fait des excursions chez leurs voisins (la Pologne avec la Lituanie ou le Pays de Galles avec l’Angleterre par exemple), jamais une telle proportion (56,5% ce weekend) n’avait été atteinte jusque là.

Présent exceptionnellement à Torsby, Jean Todt n’a clairement pas apprécié cette mascarade. Après avoir mis en garde les organisateurs et le promoteur, le président de la FIA a fait savoir qu’une telle situation ne se reproduirait plus, exigeant des solutions de replis pour éviter de revoir ces conditions en WRC.




6
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Anthony46
Invité
Anthony46

Il aurait été gentil quand même de penser à féliciter l’organisation dans votre article. Celle-ci a quand même réussi à proposer un rallye malgré les problèmes climatiques. Les pilotes, spectateurs, etc ce sont régalés. Les médias ont pu travailler comme convenu avec de l’alimentation d’infos pour ce week-end, sinon sans ce rallye, le week-end aurait été néant niveau rallystique pour votre site par exemple.
Voilà, je veux juste féliciter l’organisation encore une fois car elle le mérite.

Kaizer Sauzée
Invité
Kaizer Sauzée

Que peuvent les organisateurs face à la météo ?
Est-ce utile de leur mettre encore plus la pression ?
Le maître mot en rallye c’est  » adaptation », et pas que pour les équipages.

Ben06
Invité
Ben06

On peut toujours cité le Monté Carlo avec 100% du rallye hors des frontières

Bruno
Invité
Bruno

exact

Toinou06
Invité
Toinou06

A part que la principauté de Monaco ne fait que 12 kilomètres carrés

natlin
Invité
natlin

2 kms carres