Une procédure à suivre en cas de collision avec des rennes



Alors que certains pilotes ont pu goûter à la tranquillité d’être traîné par des rennes en début de semaine, les organisateurs de l’épreuve ont précisé les mesures à prendre en cas de collision avec ceux-ci pendant le rallye.

Avec 12 450 rennes répertoriés pour 63 000 habitants dans la ville de Rovaniemi, le nombre de cervidés est impressionnant et les risques d’en croiser sur les épreuves spéciales est forcément important.

Le directeur de course a confirmé cette possibilité : “Il n’est en aucun cas inhabituel qu’un renne soit heurté par une voiture sur les routes d’une zone de rallye. Surtout maintenant qu’il y a beaucoup de neige, les rennes préfèrent marcher sur les routes parce que c’est plus facile pour eux.”

Avant l’épreuve, les propriétaires locaux de rennes ont cherché à écarter leurs animaux des épreuves spéciales mais le risque reste présent.

Après un accident lors d’une épreuve spéciale mais aussi en liaison suite à un contact avec un renne, l’équipage de la voiture doit s’arrêter et avertir ceux qui se trouvent derrière. Mais ensuite, l’équipage doit contacter le centre d’urgence et indiquer le lieu exact de l’accident. De plus, la direction de course doit être informée de l’accident.




S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chris
1 mois il y a

Faut donc s’arrêter avec le renne coincé sous l’auto sur une route de 4m de large, sans échappatoire avec les murs de neige et prévenir le suivant, qui part 1mn après en roulant à 180 sur neige glacée, le tout par moins 20 degrés. On est au top de la sécurité !

Bob
Bob
1 mois il y a

Oui mais attention, s’il y a 6 rennes, qu’ils se méfient du chant de la sirène…