Eric Camilli honoré




Eric Camilli remporte le Colin McRae Flat Out Trophy en Corse suite à sa performance remarquée.

rophy en Corse suite à sa performance remarquée. Pour une découverte de l’ERC, le pilote de 26 ans a terminé son premier Tour de Corse à une magnifique quatrième place au général.

Le jeune pilote français, dont c’était seulement la deuxième apparition en quatre roues motrices (après le rallye d’Antibes), a parfaitement maîtrisé sa Peugeot 207 Super 2000.

« Je suis très fier de recevoir ce trophée », explique Eric. « Colin McRae était un pilote très impressionnant et il m’a fait me passionner pour le rallye. »

Malgré les nombreux problèmes d’échappement rencontrés tout au long du rallye, la performance a été au rendez-vous.

Le jury était composé de Gilbert Roy (Eurosport), Jean-Pierre Nicolas (Directeur sportif) et du père de Colin, Jimmy. A noter que la récompense va à celui qui incarne le mieux l’était d’esprit du pilote, deux fois vainqueur en Corse (1997-1998). 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thomas dit :

    Allez Eric en JWRC pour 2015 !!! :0))

  2. king rallye dit :

    Il est très bon mais il a encore des chose a prouver.

  3. Jeff dit :

    Et puis si la FFSA ou un constructeur français laissent passer un tel talent ( c’est possible, souvenez vous de Gazaud, Tron, Bengué, Canivenq ou Ancian…) Toyota, Vw, Ford ou Hyundai doivent aussi commencer à s’intéresser un peu à Eric non?
    Bon vent Mr Camilli!

    Jeff B

    • FranceWRC dit :

      Il a récemment fait des essais avec Toyota. il doit être sur la liste prioritaire de Toyota.

    • gaëtan dit :

      Oui, Toyota semble très intéressé après un essai concluant. Pour renforcer encore cet intérêt, il faudrait qu’Eric arrive à passer l’année prochaine directement en WRC2 (en WRC3, la voiture est beaucoup moins intéressante, de même que la concurrence) pour accumuler de l’expérience des épreuves mondiales sur une vraie voiture de course. Et là, il faut beaucoup d’argent…la balle est encore dans le camp de la FFSA.
      Et oui, les 3 premiers nommés (Gazaud, Tron et Bengué) en particulier était vraiment très doués avec parfois une difficulté à finir les courses (surtout Gazaud et Bengué qui avaient tendance à tendre au cordeau leurs trajectoires, voire au delà)…Eric tend pour sa part toutes ses trajectoires en utilisant le moindre cm de route mais sans sortir (sauf exception). C’est ce qui fait d’ailleurs sa marque de fabrique et son talent distinctif.

  4. gaëtan dit :

    C’est mille fois mérité. La FFSA devrait l’aider l’année prochaine avec le support d’un constructeur. On a trouvé probablement un digne successeur qu’Ogier…afin que la France s’assure d’autre titres de champion du monde.