ES10- L’orage de retour (Antibes)




Comme hier, l’orage arrive au dernier moment dans cette spéciale et Bryan Bouffier signe largement le scratch face à Julien Maurin.

Sur des routes rapidement gorgées d’eau, le pilote Hyundai a profité d’un meilleur choix de pneus.

essions d’épingles. Type course de côte. Puis commence une nouvelle spéciale, beaucoup plus serrée, plus sale, avec beaucoup de pièges..

Les derniers kilomètres sont en descente dans les bois avec beaucoup de virages masqués très rapides et bosselés…

FAITS MARQUANTS
Comme hier, l’orage arrive au dernier moment dans cette spéciale et Bryan Bouffier devance largement Julien Maurin.

Sur des routes rapidement gorgées d’eau, le pilote Hyundai a profité d’un meilleur choix de pneus pour revenir à 7s du pilote Ford alors qu’il reste encore deux chronos (pneus medium pour Maurin, pneus durs et tendres pour Bouffer). Par rapport à ce matin, Julien Maurin perd plus de trois minutes !

A la troisième place, Pierre Roche résiste à Gilles Nantet en lâchant étrangement du temps dans ces conditions.

Toujours cinquième, Cédric Robert voit Frédéric Raynal revenir à moins de quatre secondes. Dans le Citroën Racing Trophy, le pilote Sainteloc devance désormais Frédéric Hauswald qui a pris l’avantage sur Denis Millet.

Avec cet orage, le championnat Junior est bouleversé. Si Laurent Laskowski est toujours en tête, Yohan Rossel a repris une minute à l’ancien pilote Rallye Jeunes en une seule spéciale.

On retrouve exceptionnellement trois DS3 R1 dans le top 10 et un scratch très surprenant pour Xavier Baze en C2 R2.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Bryan Bouffier : « J’ai deux pneus durs et deux pneus tendres. J’ai rattrapé Julien en fin de spéciale. »
3. Pierre Roché : « C’est l’horreur ! J’étais en aquaplaning partout et, en plus, j’avais beaucoup de buée sur le pare-brise. »
14. Gilles Nantet : « On a roulé dans un ruisseau. »
34. Cédric Robert : « C’est de la folie, et j’étais en pneus durs. »
19. Frédéric Raynal : « C’est la galère mais on fait tout de même un bon temps. »
33. Denis Millet : « C’est le déluge. On a pris l’orage dès le départ. »
35. Frédéric Hauswald : « C’est compliqué. À cause de la buée, je ne vois pas les points de corde. »
50. Luc Pistachi : « C’est terrible avec les slicks non retaillés. C’est dangereux. »
39. Damien Oberti : « On n’a aucune motricité. C’est la pire spéciale de ma vie ! »

PROCHAINE SPECIALE : ES11- Peira – Cava – Col de Turini – La Bollène (17,64 km) à partir de 13h36 (Samedi 31 Mai 2014)



Classement ES10/Classement après ES10 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. rallyalextreme dit :

    Raynal a 4 secondes d un top 5 avec une escort ça en jette 🙂 , quel suspense grâce à cet orage le rallye redevient tout de suite plus interessant à suivre

  2. frangin83 dit :

    ben les pneus c est un peu un coup de poker, peu etre a quelques minutes prés la pluie ne tombé pas,il était pas évident le choix de pneus!!!

  3. Loic dit :

    Aller Bryan ! Montre leur que Maurin ne peut rien contre toi !!!

  4. AlexGD dit :

    soit un peu des trois ..
    Je ne comprend pas Maurin, avec plus d’une minute d’avance et connaissant l’expérience pour le choix des pneus de Bryan, pourquoi n’a t’il pas fait le même choix de pneus que lui ..

  5. arnaudm3 14 dit :

    Une belle bataille s’annonce dans les 2 dernière ES !!!!!!

  6. AlexGD dit :

    Soit Maurin a un problème soit il a pris une leçon de pilotage sous la pluie .. Soit Hyundai a enfin laché la bride à Bryan !!
    Allez Bryan plus que 7 S