ES18- Ogier ne lâche pas (Portugal)



ES18- Vieira do Minho 1 (22,47 km) à partir de 11h04 (Dimanche 22 Mai 2016)

Sans roue de secours depuis sa crevaison dans le premier chrono du jour, Sébastien Ogier est en retrait ce matin face à un Andreas Mikkelsen déchaîné. Devant les VW, Kris Meeke mène toujours avec une confortable avance de trente secondes.

PROFIL DE LA SPECIALE (par Vincent Dubert)

Départ de la spéciale étroit avec beaucoup de relief et de virages en aveugle. Le rythme est soutenu jusqu’à un croisement empruntant une portion en goudron. Les 3 derniers kilomètres seront particulièrement déformés.

FAITS MARQUANTS

La spéciale s’est largement asséchée par rapport à ce matin et les chronos tombent logiquement.

Pensant avoir crevé pendant un instant, Andreas Mikkelsen a relâché un peu le rythme et s’incline pour 1s3 face à Sébastien Ogier, ce dernier assurant toujours pour éviter une autre crevaison, synonyme d’abandon. Avant le dernier chrono de Fafe, le norvégien possède toutefois une bonne marge sur son coéquipier.

Derrière les trois Volkswagen dans cette spéciale, Kris Meeke continue d’assurer et se dirige vers une deuxième victoire en WRC après celle acquise en Argentine l’an passé. Dans le top 8 ensuite, pas grand chose à signaler avec des écarts trop importants pour espérer une quelconque bagarre.

En WRC-2, Pontus Tidemand reste intouchable devant les autres Fabia R5 de Nicolas Fuchs et Scott Pedder.

Toujours en proie à des problèmes de suspension, Martin Koci lâche peu à peu du terrain face à Tempestini mais également Terry Folb, bien placé pour passer en deuxième position dans la dernière spéciale !

REACTIONS DES PILOTES

Lefebvre« J’avais un meilleur feeling que lors du premier passage. La route est complètement sèche, il y a plus de grip, je n’ai pas pris de gros risque. »
Neuville« Bonne spéciale pour moi, il y avait plus de grip que ce matin. »
Solberg« La voiture marche bien, on attaque. »
Al-Rajhi« Je suis content du setup sur cette spéciale. L’objectif est d’assurer pour terminer le rallye. »
ProkopProblèmes de radio : « Nous avons bien rigolé à propos de ça. »
Ostberg« J’ai vraiment adoré cette spéciale. Quand tout marche bien, c’est super. »
Latvala« C’est beaucoup plus sympa de piloter dans ces conditions que ce matin. J’avais un setup plus dur car il y avait plus de grip. »
Camilli« J’ai résolu le problème de frein à main, tout va bien. »
Sordo« Belle spéciale, je me suis bien amusé, c’était un peu dur pour les pneus. »
Mikkelsen« J’ai cru avoir crevé à l’avant-droit, j’étais un peu inquiet. Quand j’ai réalisé que c’était bon, j’ai pu attaquer davantage. »
Ogier« C’était ok, bonne spéciale pour nous. Il y avait beaucoup de pierres dans la première partie donc j’ai du faire attention. »
Meeke« Il y avait plus de grip, je ne m’occupe pas du chrono, je voulais juste préserver la voiture. »
Tidemand« Tout va bien. On n’essaye pas d’attaquer, juste de rouler pour garder l’avantage et rejoindre l’arrivée. »

PROCHAINE SPECIALE : ES19- Fafe 2 11,19 km) à partir de 13h08 (Dimanche 22 Mai 2016)

Classement ES18 / Après ES18 (22,47 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Tox dit :

    Ils ont 4 sec d’écart mais bon…

      • Tox dit :

        Je répondais à Kivala pardon.

        • Kivala dit :

          Oui, c’est bien ça :
          – split 1 = 2,7 sec d’écart
          – split 2 : 2,7 sec + 1,5 sec = 4,2 sec d’écart total temporaire
          – split 3 : 4,2 sec + 0,7 sec = 4,9 sec d’écart total temporaire
          – Arrivée : 4,9 sec – 0,7 sec = 4,2 sec d’écart total définitif
          Ce qui était mesuré, c’était l’augmentation ou la diminution (à la fin) de l’écart d’un split à l’autre, afin de voir l’évolution du rythme du pilote au fur et à mesure de sa progression dans la spéciale. Et non l’écart définitif à l’arrivée. Tout comme en F1 on mesure les temps par secteurs du circuit (généralement 3 secteurs) autant que le temps total au tour…

  2. Denis dit :

    Tout en « assurant », faute de roue de secours, Ogier réalise le meilleur temps : c’est dire le niveau « au-dessus » !
    Chapeau.
    L’ensemble pilote-team se dirige tranquillement vers 2 nouveaux titres.

  3. Kivala dit :

    Lefebvre a au moins un point commun avec Ogier : il augmente le rythme par rapport aux autres au fur et à mesure de la spéciale. Ici par exemple, par rapport à Neuville, il prend :
    . 2,7 sec au split 1
    .1,5 sec entre le split 1 et le split 2
    . 0,7 sec entre le 2 et le 3
    . et pour finir il reprend 0,7 sec à Neuville entre le split 3 et l’arrivée…

    • roland59 dit :

      votre conclusion est fausse car votre comparaison est trop courte…
      en effet, si on compare tous les intermédiaires, il se trouve que Otsberg, Latvala, Sordo, Mikkelsen, Ogier et Meeke augmentent le rythme par rapport à Lefebvre..
      Lefebvre n’a donc pas ce point commun avec Ogier..
      la question qu’il faut donc se poser est: pourquoi Neuville baisse le rythme