ES4- Scratch de Cuoq (Mont-Blanc)




Sur cette spéciale très tortueuse, Jean-Marie Cuoq signe le scratch et reprend cinq secondes à Julien Maurin.

5 Septembre 2014)

Voir le classement

PROFIL DE LA SPECIALE (par Manu Guigou)

Une « nouvelle ancienne » spéciale. Elle a déjà été emprunté dans ce sens là il y a quelques années, Quelques portions ont été faites dans l’autre sens l’an passé. C’est toujours une montée de col en direction de la station de Morillon. La première partie en montée est plutôt large et petit à petit, la spéciale se rétrécit et la route devient un peu plus bosselée. Il y a notamment un pont très étroit à surveiller et plein de petits pièges.

FAITS MARQUANTS
Ce chrono est décrit comme le plus piégeux du rallye par Manu Guigou. Sur  cette spéciale très tortueuse, Jean-Marie Cuoq signe le scratch et reprend cinq secondes à Julien Maurin. Quelques plaques humides étaient présentes en sous-bois.

Le pilote Ford conserve une vingtaine de secondes de marge sur Cuoq alors que David Salanon creuse légèrement l’écart face à Lionel Baud pour la quatrième place.

En S2000, tout reste ouvert entre Lions, Ragues et Martel.

Dans le groupe R, Manu Guigou est de nouveau le plus rapide et reste à la neuvième place du général. Loin des Clio dans ce chrono, Stéphane Lefebvre connaît toujours des problèmes moteur sur sa DS3 R3 Max.

En 208 Rally Cup, Cyril Audirac retrouve le scratch et reprend la tête pour deux secondes devant Jérôme Chavanne.

En Opel Adam Cup, Florian Bernardi reste leader mais Jean-René Perry et Rémi Jouines sont tout proches.

Second du groupe R derrière l’intouchable Guigou, Cédric Robert mène toujours le Citroën Racing Trophy.

En championnat Junior, Yohan Rossel continue d’impressionner et creuse légèrement l’écart face à Jérémy Jamet.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)

1. Julien Maurin : « Nous avions choisi des réglages mixtes et des pneus retaillés, car il pleuvait au moment où les ouvreurs sont passés dans Joux Plane. 
2. Jean-Marie Cuoq : « Globalement c’était bien. »
3. Pierre Roché : « Ce n’est pas terrible, j’avais choisi des pneus pour la pluie. »
5. David Salanon : « J’ai fait un tout-droit dans la deuxième épingle, ensuite j’étais un peu déconcentré. »
8. Sébastien Bugnet : « J’avais des pneus mixtes en diagonale mais ce n’était pas terrible. »
11. Romain Martel : « J’étais en pneus retaillés mais ce n’était pas le bon choix pour cette spéciale. »
12. Franck Lions  « Je n’ai plus d’embrayage. »
14. Pierre Ragues : « J’ai bien roulé pour me faire plaisir. »
21. Gilles Nantet : « Je suis content de reprendre du temps à Patrick Rouillard, j’étais en pneus slicks. »
23. Patrick Rouillard : « Il y a quelque chose qui tape sous la voiture. »

PROCHAINE SPECIALE : ES5- Samoëns – Morzine 1 (20,3 km) à partir de 17h30 (Vendredi 5 Septembre 2014)


Classement ES4 (13,46 km) / Classement après ES4 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Perrault dit :

    Guigou est en train de mettre une leçon aux jeunes!

  2. MARTIN dit :

    des nouvelles de BONATO ?