ES4- Marty toujours (Rouergue)




On retrouve exactement le même top 5 que lors du premier passage de Campouriez ce midi.

Les écarts se sont réduits mais Olivier Marty signe encore le scratch et termine donc la journée sans avoir été battu.

débute la spéciale par une route très large en descente où il faudra mettre un petit peu de rythme. Après le premier village, on débute par une montée qui termine par un plateau très rapide que je conseille pour le spectacle.

On attaque ensuite une descente de plus en plus sinueuse jusqu’à l’ancienne arrivée de 2013. On récupère ensuite la portion qui se faisait en 2010 avec ce « format long ».

On retrouve une montée rythmée sur cette portion et il faudra avoir préserver les pneus. Une fois sur le plateau, c’est assez rapide avec deux passages spectaculaires et notamment la bosse de Crussac.

FAITS MARQUANTS
On retrouve exactement le même top 5 que lors du premier passage de Campouriez ce midi. Les écarts se sont réduits mais Olivier Marty signe encore le scratch et termine donc la journée sans avoir été battu.

Le pilote Ford rentre en leader avec une demi-minute de marge sur Jean-Michel Da Cunha et plus de quarante secondes sur Quentin Gilbert. A quasiment une minute, Julien Maurin brille toujours pour sa première en R5 sur asphalte.

Le champion de France en titre améliore largement par rapport à son premier passage (24s).

En trophée Michelin Roger Feghali termine bien la journée et devance les Porsche GT+ de Rouillard et Nantet. Quatrième de ce trophée, Frédéric Raynal reste la belle surprise de ce championnat à bord de sa vieillissante Escort.

Dans le groupe N, Manu Guigou retrouve le scratch et rentre en leader avec quarante secondes de marge sur Jean-Nicolas Hot.

En Opel Adam Cup, Rémi Jouines tient bon en tête du rallye devant Jean-René Perry leader du championnat et Pierre Marche.

Dans le championnat Junior, la bagarre fait rage entre trois pilotes : Yohan Rossel leader et pilote Rallye Jeune, Laurent Laskowski premier leader et Damien Defert qui termine sur un scratch.

REACTIONS DES LEADERS (FFSA)
1. Julien Maurin : « Je m’éclate, l’auto est au top. Tout va vraiment très bien. »
2. Pierre Roché : « Ce n’est pas facile de gérer les pneus. »
3. Quentin Gilbert : « J’ai perdu les freins dans la première descente, ce n’est pas simple. C’est revenu et reparti… »
5. Jean-Michel Da Cunha : « C’était une bonne spéciale, j’ai bien amélioré mon temps. »
6. Olivier Marty : « On a modifié un peu les réglages de l’auto. On est allés plus vite et on se fait plaisir. »
7. Fabrice Bect : « J’ai des pneus trop tendres. »
8. Franck Lions : « J’ai essayé de me forcer à attaquer car, normalement, je ne suis pas très à l’aise sur ce type de route. Finalement, ça ne va pas si mal. »
9. Pierre Ragues : « Ca va plutôt bien, je suis plus à l’aise lors des deuxièmes passages. »
10. Roger Feghali : « Je pourrai aller plus vite mais je veux surtout terminer ce rallye. »
12. Jean-Charles Beaubelique : « On a le sentiment de rouler fort mais, devant, ça va encore plus vite. Je ne peux pas faire mieux. »
14. Gilles Nantet : « Là, je suis parti en pneus durs. J’ai perdu en performance dans la première partie de la spéciale, dans la deuxième c’était mieux »
15. Bernard Philippon : « On a laissé passer Rouillard. On savait qu’il nous rattraperait, on n’a pas voulu le gêner. »
16. Patrick Rouillard : « Je fais un super temps d’autant que je suis parti avec mes vieux pneus du tour d’avant. »
20. Frédéric Raynal : « C’était une bonne journée. Il fallait tenir le rythme mais on avait des bons pneus, des pneus neufs à l’avant, et des pneus un peu usés de la première boucle à l’arrière. »
22. François Pelamourgues : « C’était un peu plus compliqué car j’ai gardé les mêmes pneus. »

PROCHAINE SPECIALE : ES5- Tremouilles – Comps (15,9 km) à partir de 10h43 (Samedi 12 Juillet 2014)



Classement ES4/Classement après ES4 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Damienmangin dit :

    Éric mauffrey n’est pas a l’arrivée de l’ES 3. A t-il abandonné ?

  2. gaëtan dit :

    D’accord avec Natlin. Superbe Marty, qui n’est plus un espoir, roule très vite et dépose littéralement Gilbert alors qu’il n’a pas une meilleure connaissance de sa voiture. Il y a vraiment de quoi se poser des questions pour Gilbert même si le choix de pneus n’a fait que renforcer les écarts.

  3. MARTIN dit :

    C’est quand même dingue qu’on ne voie aucune image de la Focus d’Olivier, on l’a oublié où quoi….Par contre il est loin devant et certains doivent se poser des questions !

  4. jeanremyp dit :

    Maurin est énorme !!
    Quand on regarde l’écart entre lui et Beaubelique (même auto)!!!
    Plus d’1minute en 35kms…

  5. m dit :

    Quel est l’écart en seconde au km entre une WRC et une R5 ?
    Merci de répondre

  6. makkarinen dit :

    FORZA Bonato superbe début de rallye.Bravo à vous deux !

  7. natlin dit :

    rouillard en tete de 8 sec devant nantet, c’est beau, les porsche volent et le flat six, que dire, fabuleux!

  8. natlin dit :

    bonato absent a l’antibes fera le rallye alsace , berton absente aux cevennes!

  9. natlin dit :

    maurin enorme aussi, une attaque de folie, la fiesta r5 ca envoie, une petite wrc, pas etonnant qu’elle rafle tout en wrc2, quel engin

  10. natlin dit :

    enorme le libanais feghali qui pose 1 mn a lions entre 207!

  11. natlin dit :

    journee parfaite pour marty sur la focus 2007 louee en italie, au gp racing, marty c’est la generation loeb, robert, tirabassi, morel, et autres , que des tres bons!