ES5- Marty mate les DS3 (Rouergue)




Sur une spéciale plus favorable aux WRC, Julien Maurin lâche logiquement plus de temps sur sa Fiesta R5.

="more-41478">
PROFIL (par Manu Guigou)
Spéciale très rapide entre des champs sur un goudron usé en début de chrono. On retrouve deux bosses spectaculaires dans cette spéciale et faciles d’accès à Carcenac et au Viala.

Route sèche mais encore sale à certains endroits. L’an passé, Jean-Marie Cuoq avait signé le scratch lors du premier passage en 8’25’4.

FAITS MARQUANTS
Sur une spéciale plus favorable aux WRC, Julien Maurin lâche logiquement plus de temps sur sa Fiesta R5.

Devant le champion de France, rien ne bouge avec Olivier Marty encore intouchable devant les DS3 WRC de Jean-Michel Da Cunha et Quentin Gilbert. Le pilote vosgien a misé sur la pluie mais les routes sont sèches ce matin.

Cinquième, Pierre Roche roule sans direction assistée et lâche une minute.

Dans le trophée Michelin, les Porsche de Rouillard et Nantet devancent Feghali mais le pilote libanais conserve l’avantage au général.

Dans le groupe N, Manu Guigou s’offre un dixième temps au milieu des S2000 et conforte sa place de leader.

En Opel Adam Cup, Florian Bernardi s’offre un premier scratch ce week-end mais reste à vingt secondes de Rémi Jouines leader.

Dans le championnat de France Junior, Laurent Laskowski signe le scratch et retrouve la tête devant Yohan Rossel à deux secondes et Damien Defert à douze.

Auteur de bons chronos face à Yoann Bonato hier (à 8s dans l’ES4 notamment), Axel Garcia sort de la route.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Olivier Marty : « On n’était pas très bien dans cette spéciale. On a adopté de nouveaux réglages et je me suis senti moins bien dans l’auto. »
Jean-Michel Da Cunha: « Je suis prudent car les cordes sont très sales, déjà. Mais ça s’est très bien passé. »
Quentin Gilbert : « On n’a encore pas mis les bons pneus… On misait sur davantage de pluie et on a joué la sécurité. »
Julien Maurin : « Impeccable ! C’est un peu sale, un peu glissant mais ça s’est bien passé. »
Pierre Roché : « Je n’en peux plus ! Sans direction assistée, c’est l’horreur. »
Yoann Bonato : « C’était plus sec que prévu, nous avions misé sur la sécurité. Mais le temps est quand même bon. »
Roger Feghali : « C’était une belle spéciale mais c’était difficile sans ouvreur, il y a des pièges. »
Patrick Rouillard : « C’est difficile. Il pleuvait quand les ouvreurs sont passés donc, pour les corrections de notes, ce n’est pas simple. Il y a des endroits rapides où ça va bien, et d’autres où ça va bien. »
Germain Bonnefis : « C’est humide et compliqué pour nous. »

PROCHAINE SPECIALE : ES6- Cassagnes (14,2 km) à partir de 11h26 (Samedi 12 Juillet 2014)

Classement ES5/Classement après ES5 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. makkarinen dit :

    Et BONATO qui »soude »!….

  2. jurty dit :

    la preuve qu’une focus et largement encore dans le coup face aux wrc derniere génération.

  3. cedric dit :

    sortie d’axel garcia

  4. cedric dit :

    probleme de direction assistée pour pierre roché sur sa mini WRC