ES6- Marty au-dessus du lot (Rouergue)




Alors que Jean-Michel Da Cunha et Quentin Gilbert déçoivent en DS3, Olivier Marty aligne un sixième scratch consécutif.

PROFIL (par Manu Guigou)
On démarre dans le village de Cassagnes, c’est une spéciale très rapide plutôt étroite avec peu de points spectacle. Ce chrono ressemble à celui de Tremouilles effectué juste avant.

C’est une spéciale avec beaucoup de cordes qui devrait devenir très sale.

FAITS MARQUANTS
Alors que Jean-Michel Da Cunha et Quentin Gilbert déçoivent en DS3, Olivier Marty aligne un sixième scratch consécutif. En Fiesta R5, Julien Maurin reste dans la course au podium en signant le deuxième temps.

Au général, Marty compte désormais cinquante secondes de marge sur Da Cunha et plus d’une minute sur Gilbert.

Dans le trophée Michelin, Roger Feghali signe un très bon chrono et reprend de la marge sur les Porsche de Rouillard et Nantet. Le pilote libanais profite des problèmes de Pierre Roche pour gagner une place au général.

Du côté des tractions, Manu Guigou mène toujours le groupe N à la 13e place et Yoann Bonato la classe R2 à la 15e place.

Dans le top 20, Jean-Laurent Chivaydel mène largement le groupe F2000 à bord de sa 318 Compact.

En Opel Adam Cup, Rémi Jouines et Jean-René Perry sont restés bloqués après la sortie d’Olivier Nolorgues et écoperont d’un temps forfaitaire.

En championnat Junior, le trio de tête est devancé par Laurent Pellier et Romain Di Fante dans ce chrono. Au général, c’est tout de même Laurent Laskowski qui conserve l’avantage pour moins de deux secondes face à Yohan Rossel.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Olivier Marty : « J’étais mieux dans celle-ci. J’ai voulu varier les réglages dans la première mais ce n’était pas top»
Jean-Michel Da Cunha : « J’aime moins le profil de cette spéciale. »
Quentin Gilbert : « J’ai des pneus trop tendres. Et j’ai fait un tête-à-queue avant l’arrivée… »
Julien Maurin : « C’est toujours impeccable ! J’ai monté des pneus durs qui marchent bien. Les réglages de l’auto sont au top. »
Pierre Roché : « Je suis épuisé, je n’ai plus de direction assistée. »
Roger Feghali : « Tout va bien, on s’amuse, on essaie de garder la tête froide. »
Patrick Rouillard : « C’est un peu gras pour une deux roues motrices. J’ai loupé deux ou trois freinages. »
Gilles Nantet : « Le coup tenté en pneus pluie ne marche pas puisque c’est toujours sec… »
Frédéric Raynal : « J’ai pris plus de plaisir que dans la première de ce matin. J’étais mieux réveillé. »
Franck Lions : « C’était une spéciale compliquée. »
Germain Bonnefis : « J’ai de gros problèmes de frein. »
Yoann Bonato : « C’est une spéciale avec beaucoup de montées avec des routes larges, ça ne convient pas bien à ma voiture. »
Jean-Nicolas Hot : « Après mon tête-à-queue dans la première, je n’ai pas voulu faire de bêtises dans celle-ci. »

PROCHAINE SPECIALE : ES7- Luc – Moyrazes (31,5 km) à partir de 13h29 (Samedi 12 Juillet 2014)




Spéciale interrompue après une sortie (Perry et Jouines bloqués)

Classement ES6/Classement après ES6 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. farçou dit :

    Roolala! Y.BONATO.

  2. farçou dit :

    C’est sympas ce que fait G.Bonnefis et avec la « petite porche ».

  3. rallye54 dit :

    Tout à fait d’accord avec Jeremy. Pourquoi « tant de haine  » envers Q. Gilbert ?

  4. geo dit :

    Que se passe t’il pour Perry et jouines dans la coupe???

  5. ti miche 14 dit :

    il n y a pas d assistance avant la spéciale de moyrazes ! roché va souffrir sans direction assistée . 31,5 km bonjour les bras !!

  6. Jérémy dit :

    Gilbert déçoit… c’est sa deuxième course au volant d’une WRC et il enchaine les mauvais choix de pneus… un peu de tolérance ne ferait pas de mal de temps en temps, surtout qu’il est la pour apprendre.