ES7- Toujours Maurin (Limousin)




Nouveau scratch pour Julien Maurin qui relègue encore Jean-Marie Cuoq à un peu plus de deux secondes.

L’écart entre les deux hommes dépasse désormais les vingt secondes.

PROFIL (par Manu Guigou) :
En grande partie à l’envers de la spéciale d’Auriat 2013. On débute alors sur une route très large très rapide, tout en trajectoire jusqu’à une épingle droite large sur la D109, facile d’accès.

S’ensuit une portion toujours aussi rapide qui se rétrécit progressivement jusqu’à Auriat. A Auriat, on passe entre deux maisons très étroites pour remonter dans le village et ensuite bifurquer à gauche au niveau du départ de 2012. Un nouveau tronçon que je ne connais pas mais pour finir ensuite sur une portion de 2010 où je me battais avec Marc Amourette en slicks sous la pluie.

FAITS MARQUANTS
Nouveau scratch pour Julien Maurin qui relègue encore Jean-Marie Cuoq à un peu plus de deux secondes. L’écart entre les deux hommes dépasse désormais les vingt secondes.

A la troisième place, David Salanon est toujours esseulé devant Pierre Roche et Eric Rousset.

Derrière ces cinq WRC, on retrouve désormais Patrick Rouillard qui prend la tête du trophée Michelin devant Jean-Charles Beaubelique.

En 208 Rally Cup, Stéphane Lefebvre enchaîne avec un second scratch mais Eric Camilli conserve 25s d’avance.

En Opel Adam Cup, tout va bien pour Florian Bernardi qui devance toujours Pierre Marche et Rémi Jouines.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Julien Maurin : « C’est une belle spéciale, rapide. Je me suis appliqué. Je suis content de mon pilotage. J’ai durci la voiture avant la spéciale. Elle est plus pointue mais c’est efficace. »
2. Jean-Marie Cuoq : « Globalement, ce n’était pas mal. Mais il y avait des zones un peu sales dans lesquelles nous avons été prudents. »
3. David Salanon : « J’ai mieux roulé que dans la précédente. Les notes tombaient mieux et le feeling était meilleur. »
5. Pierre Roché : « Ca va. »
6. Eric Rousset : « Il y a des cordes rapides, trop sales pour moi. Je ne me sens pas en confiance. »
25. Yoann Bonato : « La roue de secours se baladait dans la précédente spéciale, ça nous a un peu perturbés. Dans celle-ci, ce souci est résolu. Mais je devais être moins bien en pneus que les 208 R2. »
11. Jean-Charles Beaubelique : « On va essayer de s’appliquer pour reprendre la tête du Trophée Michelin mais ça ne va pas être simple. »
22. Emmanuel Guigou : « J’attaque encore plus qu’hier. La voiture est géniale ! »
24. Jean-Nicolas Hot : « Je suis content. On peut se lâcher sur le sec et on se fait plaisir. »
15. Patrick Rouillard : « Avec les premiers passages, les cordes sont déjà très sales. C’est mieux pour les 4×4 que pour les Porsche. »
37. Eric Camilli : « J’ai attaqué mais je pense que j’avais des pneus trop durs. »
8. Romain Martel : « J’ai tapé une grosse pierre. Je pensais avoir crevé, j’en ai donc un peu lâché. Mais, en fait, non. »
37. Stéphane Lefebvre : « On a encore un peu surchauffé les pneus. Ce sera mieux dans la suivante. »

PROCHAINE SPECIALE : ES8- St-Moreil 1 (26,40 km) à partir de 12h29 (Samedi 10 Mai 2014)



Classement ES7 / Classement Après ES7 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *