ES7- Chieusse en forme (Vaucluse 2012)




Paul Chieusse démarre fort ce matin et signe largement le scratch devant Stéphane Chambon à 14s4 et Stéphane Pellerey à 30s.

img_8223

Photos du rallye

Paul Chieusse démarre fort ce matin et signe largement le scratch devant Stéphane Chambon à 14s4 et Stéphane Pellerey à 30s.

Au classement général, le pilote 307 conserve donc sa position de leader en devançant désormais Chambon de 20s7 et Beuzelin de 40s7.

Toujours virtuellement titré, Germain Bonnefis se maintient à la cinquième place derrière Pellerey.

Le groupe N est toujours dominé par Noël Tron et le groupe R par Quentin Gilbert.

Réactions des pilotes
1. Paul Chieusse (Peugeot 307 WRC) : « C’est chaud, je suis parti en aquaplanning au bout d’une ligne droite et il y a beaucoup d’eau. Je suis parti en gommes tendres retaillées.… »
4. Jean-Manuel Beuzelin (Peugeot 307 WRC) : « Je suis parti en aquaplaning sur une flaque d’eau et j’ai fait un tête-à-queue moteur calé… »
10. Stéphane Chambon (Subaru Impreza Gr.A) : « J’ai abîmé l’aile droite en prenant trop une corde et j’ai tapé un gros rocher… »
9. Stéphane Pellerey (Peugeot 207 S2000) : « J’ai parcouru 3 ou 4 kilomètres en mode liaison et il y a trop de lignes droites pour rivaliser avec les WRC. Je pense avoir été trop sage… »
2. Germain Bonnefis (Peugeot 207 S2000) : « Rien à signaler, tout s’est bien passé. J’ai assuré tous mes freinages, je poursuit ma ligne de conduite, ça fait une spéciale en moins à faire. J’ai toujours ce grésillement de radio qui me perturbe… »
3. Noël Tron (Mitsubishi Lancer Evo10) : « J’ai été très prudent sur les freinages. C’est une spéciale sur laquelle on ne peux pas trop rivaliser avec les grosses autos donc j’ai préféré assurer. Il n’y a pas trop d’enjeu… »
38. Quentin Gilbert (Citroën DS3 R3) : « C’est la pire des spéciales pour une deux-roues motrices. J’ai fait attention avec toutes ces flaques d’eau… »
6. Lionel Baud (Peugeot 307 WRC) : « La voiture fume un peu, je ne sais pas d’où ça vient, sinon tout va bien… »
11. Alain Deveza (Subaru Impreza Gr.A) : « J’ai crevé à l’avant droit… »
16. Cyrille Féraud (Mitsubishi Lancer Evo10) : « Les chemins commencent à sécher… »
21. Mathieu Bernardoni (Mitsubishi Lancer Evo10) : « Je me suis fait une chaleur dans une des flaques d’eau, dans l’ensemble ce n’est pas trop et je me suis bien régalé… »
39. Charles Martin (Citroën DS3 R3) : « Ce n’est pas évident avec toutes ces flaques d’eau, j’ai du ralentir pour économiser l’auto… »
56. François Durieu (Citroën Saxo T4) : « J’ai les premiers rapports qui sautent et je me suis retrouvé souvent au point mort… »

Prochaine spéciale : ES8- (13,45 km) à partir de 11h13 (Dimanche 11 Novembre 2012)

Classement ES7/Classement après ES7





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *