Hyundai rate le coche




Arrivée en Espagne avec la ferme intention de se relancer dans la course aux deux titres mondiaux, l’équipe Hyundai a connu un weekend noir en voyant ses trois voitures passées par le rally2, une première cette saison.

Malgré le renfort d’Andreas Mikkelsen aligné lors des trois derniers rallyes de l’année pour « contrer Ogier et MSport », l’équipe coréenne a perdu quasiment toutes ses chances de remporter le titre constructeurs face aux hommes de Malcom Wilson.

Avec désormais 83 points de retard sur l’équipe britannique et deux rallyes à disputer (soit 86 points au maximum), Hyundai doit enregistrer deux doublés en Grande Bretagne puis en Australie tout en comptant sur une déroute totale de ses adversaires pour espérer coiffer la couronne mondiale.

Même si mathématiquement un retournement de situation reste possible, Michel Nandan s’accorde à dire que le titre constructeurs est définitivement perdu pour Hyundai.

« Cela a été un weekend difficile pour toute l’équipe, et ce n’est certainement pas acceptable. Nous avions demandé aux pilotes de tout donner ce weekend et c’est qu’ils ont fait. Malgré la déception, il y a quelques points positifs, » analysait le directeur de l’équipe avant d’avouer « Il y a encore une lueur d’espoir pour Thierry dans le championnat pilotes mais nous devons accepter que le titre constructeurs est maintenant terminé pour nous. »

Dans trois semaines, Hyundai pourra compter sur ses quatre pilotes puisque Hayden Paddon retrouvera le volant de la I20 Coupé WRC en Grande Bretagne. Un rallye où Sébastien Ogier reste néanmoins sur trois victoires consécutives dont celle de 2016 au terme d’une belle résistance face à Ott Tanak…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. riri73 dit :

    Une petite pensée pour Paddon, que son éviction du Catalogne a dû un peu agacer. En plus du drame qu’il a vécu au MC, il a eu son lot de pannes hydrauliques (3 environ sur les 4 premiers rallyes) dont la PS du rallye d’Argentine où il doit lâcher 40s au moins. Il a été particulièrement bien servi, au niveau pannes, ce qui renforce l’impression du manque de fiabilité des Huyndai.

  2. roland59 dit :

    il n’y a plus rien à gagner cette saison… si ce n’est une course… ok.
    alors il n’y a pas de temps à perdre, il faut d’ors et déjà travailler sur les points faibles, apporter des améliorations partout ou c’est possible, ce qui aurait être dû fait en cours de saison, et revenir plus fort en 2018.

  3. jeanlouis dit :

     »Hyundai raté le coche  »….c’est rien de le dire !! Mikkelsen avait dit qu’il fallait faire le  »doublé  » pour tous les rallyes restants. … RATÉ !

  4. KévinG. dit :

    S’ils ne remettent jamais en question leur fiabilité, ils gagneront jamais le titre !
    Déjà en Suède, l’abandon de Neuville est une faute du pilote, pour rappel il a tapé un muret en béton dans une super-spéciale, mais ce qui m’avait choqué sur le coup, c’est la vitesse de l’impact sur la roue et elle avait cédé !
    La même chose leur est arrivée ici, sur 3 voitures (si j’ai bien fait le compte) dont 2 dans la même corde !!
    Hyundai a très certainement une des meilleurs voitures sur toutes surfaces confondues (la C3 l’est uniquement sur asphalte) mais s’ils veulent vraiment le titre, il va falloir revoir la fiabilité pour l’année prochaine ! 😀

    • Polak dit :

      Le muret en béton, que tu le prennes à 40km/h ou à 100km/h, la bielette de direction ne tient pas.
      Elle n’est pas conçue pour absorber des chocs.
      Sinon, tu mets des chenilles de char Leclerc et là, plus de soucis de fiabilité 😉
      Par contre, niveau performance, tu vas ramer un peu.

      • Joël G dit :

        sauf qu’en Suède ce n’était pas un bloc de béton, mais une botte de paille, fut elle gelée. Si monsieur l’ingénieur veut bien revoir ses calculs de densité de la botte de paille, peut-etre alors son avis apporte t’il quelque chose

        • Polak dit :

          Dommage que je ne puisse te poster la vidéo, mais si tu regardes bien , en Suède, ceux sont des blocs de béton recouvert d’une bache jaune et noir…
          Pour ton info, je ne suis pas ingénieur mais je conçois des machines pour l’industrie et je peux te dire qu’un axe de bielette n’est pas conçu pour prendre de violents chocs en cisaillement 😉

          • Sylvain dit :

            >> paille ou béton ça ne se voit pas, par contre cela ne bouge pas d’un poil, c’est très solidement ancré!

  5. Sylvain dit :

    Au niveau pilote, tout est jouable :
    – un pilote peut faire 60 points en 2 rallyes
    – Ogier dans ce cas de figure ne devra pas marquer plus de 22/23 points

    • RP14 dit :

      Cette saison, le meilleur score enchaîné sur 2 rallyes est de 56, c’est Neuville en Corse puis en Argentine. Durant les années VW, Ogier a réussi 4 ou 5 fois des enchaînements victoire + PS, la dernière fois c’était MC + Suède la saison dernière. C’est toujours possible, mais ce ne sera pas forcément évident, notamment en Australie où le 2ème sur la route devra aussi composer avec des problèmes de balayage le vendredi.

  6. pekadi dit :

    Hyundai pourra même engager Ogier, s’ils ne se remettent pas en cause sur le plan fiabilité/solidité,ils ne seront jamais champions du monde.
    Le triple incident qui touche chacun des pilotes, alors qu’aucun d’entre eux ne commet de réelle faute de pilotage, alors qu’ils ont déjà connu des précédents depuis le 1er rallye de l’année, est pour moi impardonnable.
    La suspension/direction fragile, ainsi que quelques autres faiblesses techniques (Mexique/Sardaigne ea) coûte LES titres à Hyundai.

    • Polak dit :

      Sur les 3 incidents en Catalogne, les pilotes sont 100% fautifs:
      Tu prends une corde avec la roue qui dépasse de la carrosserie et une pierre ancrée dans la terre vient heurter le pneu. Est-ce que tu peux me citer un exemple où c’est la pierre qui se casse?
      Même chose qu’en Suède, est -ce que c’est le bloc de béton qui doit se casser?
      En Allemagne, je suis d’accord que le choc n’était pas énorme.
      De même que les incidents au Mexique et en Sardaigne.

      • Sylvain dit :

        Moi j’ai un exemple documenté : un mec a traversé la mer rouge à pied avec tout son peuple…

        Sinon depuis, surtout en rallye, on considère plus sûr d’éviter les obstacles.

      • Joël G dit :

        Les exemples? Pas difficile, demande à Tanak et Otsberg, qui ont pris la même pierre..
        En réaction à un des mes post, un intervenant habituel, dont il n’est pas utile de mentionner le nom, faisait remarquer que Tanak, handicapé par sa boite terre, à pris systématiquement toutes les cordes et il fini 3°après intervention de son patron, Malcom Wilson
        Parfois il est plus intelligent de se taire…

        • RP14 dit :

          😉 Il y a quand même une certaine fragilité de la Hyundai, mais il ne faut pas exempter à 100% les pilotes. Quand on entend le bruit lors du passage de Tänak, même si ça n’a pas cassé on se dit qu’il ne faut pas que ce genre de choc se produise à chaque fois qu’il prend une corde.
          Sur la saison, je dirai que les casses pour Neuville au MC et en Allemagne sont plutôt malchanceuses et peut-être liées à la fragilité de l’auto, que celle en Suède est une grossière erreur dans une spéciale où il y a plus à perdre qu’à gagner. En ce qui concerne la Catalogne, Neuville a pris du retard le samedi à la base en raison d’un problème hydraulique. Le dimanche il heurte une grosse pierre ancrée dans le sol, qui peut être certain que sur une Fiesta la roue n’aurait pas bronché? Sur ce passage en plus Neuville aurait dû se contenter de prendre des repères pour la PS, à la limite s’il avait commis une faute lors de la PS (2ème passage dans la même spéciale) j’aurai trouvé cela plus logique.

          • Sylvain dit :

            Rho… t’es dur de la comprenette toi!

            – Neuville a toujours dit, toute la saison, qu’il n’avait pas fait d’erreurs, il n’en a pas fait point!
            – Il a dit que le dimanche il remontait, le dimanche il remontait, point!

            Tu serais quand même pas du genre à regarder les temps non plus… juste par curiosité mal placée?

            Après ES 13, Neuville est à 19, 2 secondes de Hanninen
            – le dimanche il remonte 2,7 sec dans l’ES 14
            – il perd 1,6 sec dans l’ES 15

            Il a remonté 1,1 sec en 22 km il en reste plus de 60, il peut en remonter encore au moins 3 fois plus, je laisse aux experts en math faire le calcul 3 fois 1 seconde, c’est son rythme de remontée potentielle, qui justifie le plan dans la 16…

            Dans l’ES 16, il est donc en pleine remontée sur Hanninen, et au premier split il… ah mince, il lâche encore 1,3 sec

            Stop faut refaire le calcul + 2,7 – 1,6 -1,3 ah mince il remonte pas du tout en fait…

            Ok laissons tomber les temps et ce qu’on pense comprendre quand on est peinard devant son écran, lui IL REMONTE, IL NE FAIT PAS D’ERREUR !!! C’est pas comme s’il manquait parfois d’un poil de lucidité et qu’il commettait une petite erreur d’évaluation, non!

            C’est nous qui devons nous dire :
            1) Neuville ne fait pas d’erreur
            2) Neuville est malchanceux

          • Sylvain dit :

            Comme cela a été noté par JoelG on est sur un site mystique où Neuville est infaillible!

  7. natlin dit :

    3 ieme rallye blanc pour hyundai, a ce niveau la, c’est inaceptable, avec 3 voitures au depart, et l’an prochain, avec toyota qui sera encore plus fort, ce sera encore plus difficile, et nandan peut mettre 5 voitures ou plus ca changera rien, il suffit de 2 tres bons pour avoir des resultats,

    • pekadi dit :

      C’est pas les pilotes qu’il faut incriminer, mais bien les incidents techniques à répétition.

      • jeff dit :

        non la plupart des « incidents techniques » chez Hyundai (et chez les autres aussi) résultent de fautes (souvent de petites erreurs) de pilotage ! Le problème des challengers d’Ogier, comme de Loeb auparavant, c’est que pour le battre ils sont obligés de rouler à 100% alors qu’Ogier se contente de rouler à 97/98% de ses possibilités. Sur un rallye, ça passe, sur une saison, ça casse !

        • Joël G dit :

          Ah bon; les pilotes Ford, Ogier compris, ne font pas de « petites erreurs »? Et je pense que Ogier pourrait prendre comme une insulte le fait que vous dissiez qu’il ne roule pas à 100 % de ses capacités, cette année (ok, peut être, quand il était chez VW où la supériorité de la voiture -rapide et fiable-, lui permettait.). Excusez moi, je ne savias pas qu’on était sur un site mystique où l’on parle de dieux

          • Joël G dit :

            Il faudra aussi m’expliquer quelle est la faute du pilote dans les ratés moteur au Mexique, les problèmes de frein en Sardaigne et les problèmes hydraulique en Espagne.

  8. Denis dit :

    C’est le moins qu’on puisse dire !

    Comptablement, voilà ce que cela donne, rien que sur les 3 dernières épreuves :
    M-Sport : 99 points
    Hyundai : 38
    Toyota : 72
    Citroën : 81

    Ce n’est donc pas depuis cette épreuve que l’équipe coréenne a perdu toute chance.
    Neuville a fait une croix sur le titre, l’équipe aussi.
    Amen.

    • lolo dit :

      Hyundai était en retard au championnat constructeur, les consignes étaient donc « Nous avions demandé aux pilotes de tout donner ». Dans ces conditions ça passe ou ça casse… là ça a cassé…
      Idem pour Neuville, ce sont des professionnels, ils doivent respecter les consignes. Si on leur dits d’attaquer, ils doivent le faire, intelligemment certes, mais certainement avec une prise de risque un peu plus conséquente. La Ford semble plus fiable, mais c’est certainement plus facile de faire la course en tête, peut être moins de prise de risque dans leur cas, d’ou l’impression de fiabilité, ou pas …

      • Sylvain dit :

        Euh… euhhh… euhhhhh… mais si en Espagne le seul pilote Hyundai « en course » c’était Sordo ?!?

        Le samedi entre la 7 et la 11, Sordo remonte 11 seconde à Ogier, là oui il attaque.

        Le samedi Neuville perd du terrain sur Hanninen, le dimanche il fait jeu égal puis sort.

        Le samedi Sordo se joue potentiellement la gagne (si jamais Meeke avait eu un soucis) avec Ogier et Tanäk, le dimanche quand après 2 ES Neuville ne reprend rien sur un mec qui l’avait avoiné le samedi, ben il faut en tirer les conséquences!

        C’est la différence entre malchance et erreur humaine : c’est pas la trajectoire qui fait la différence, mais le moment du rallye/du championnat.

        Vous le savez que dans la 16 Neuville est 5ème (10 points) et donc encore en course pour les 5 points de power stage (pris par Sordo sur… Hyundai!), il laisse entre 10 et 15 points sur une erreur de stratégie.

        • roland59 dit :

          je ne vois une erreur de stratégie, mais plutôt un choix assumé et somme toute logique.
          il est encore en course… quand Sordo n’est là que pour la PS
          s’il montre à Hänninen qu’il abandonne la pression qu’il veut/doit continuer à essayer de maintenir, (et pour cela il doit prendre des risques car Hänninen va fort), que peut-il encore arriver au Finlandais … rien.
          il a essayé, il a perdu. c’est tout.