Le calendrier italien sévèrement chamboulé



Pays européen le plus durement touché par l’épidémie de coronavirus Covid-19, l’Italie fait face actuellement à une cascade d’annulations et autres reports sur la majorité de ses évènements sportifs.

Après le football orphelin de son public au minimum jusqu’en avril, tout comme la finale de la Coupe du Monde de ski alpin, l’annulation d’une classique cycliste et le report de plusieurs rencontres dans d’autres disciplines, le calendrier rallyestique transalpin n’échappe malheureusement pas à la règle… Où plutôt au décret gouvernemental édité en milieu de semaine dans lequel les épreuves et compétitions se déroulant dans des lieux fermés sont directement touchées par les dispositions édictées. Bien que disputées en extérieur, de nombreuses épreuves respectent les demandes de la fédération italienne suite aux conseils du gouvernement.

Les décisions s’enchainent désormais sur un rythme effréné suite au premier report officialisé en milieu de semaine dernière concernant la Ronde del Canavese, 

Parmi la dizaine de modifications déjà confirmées, certaines affectent même au delà des rallyes provinciaux. En effet, suite à un accord entre les organisateurs et ACI Sport, la première manche du championnat asphalte prévue du 13 au 15 mars prochains, le Rally Il Ciocco, est reportée à une date ultérieure en attente de confirmation. La manche d’ouverture de la Coupe Internationale, le Rally Appennino Reggiano voit également sa date (21-22 mars) repoussée sans plus de précisions à l’heure actuelle.

Organisé par la FIA dans le cadre du championnat européen des rallyes historiques du 2 au 4 avril, le Rally de Sanremo Storico se retrouve dans la même situation.

Après avoir sous-estimé l’ampleur du phénomène, les italiens se retrouvent confrontés à une situation préoccupante qui devrait malheureusement contraindre une majorité d’évènements à suivre le même chemin dans les jours à venir.




S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Sylvain
Sylvain
2 mois il y a

L’article me parait optimiste, espérons qu’il ait raison : « Après avoir sous-estimé l’ampleur du phénomène, les italiens se retrouvent confrontés face* à une situation préoccupante (…) », c’est-à-dire que le problème COVID-19 soit uniquement italien; parce que sinon… ben les « sinon » sont évidents : le monde en général et le monde du sport en particulier pourraient bien connaître une année 2020 très très très particulière. Personnellement j’ai du mal à imaginer un déroulement SANS annulation de rallye/s) pour cause de pandémie; tout en espérant vivement me tromper! *même si au-delà du sens j’ai un gros doute sur « être confronté face »