Pirelli : Des performances de haut vol à la finale



En cette fin d’année, de nombreux concurrents du Trophée Pirelli étaient présents dans le Tarn pour disputer la finale de Coupe de France des rallyes.

Il est alors normal de mettre en lumière certains de ses équipages particulièrement performants sur cette épreuve.

Ludovic Jeudy / Julie Doriot – 15e scratch / 1er groupe F2000

Le coup de coeur Pirelli du week-end se nomme Ludovic Jeudy, vainqueur du groupe F2000 pour sa toute première finale. Au volant de sa Peugeot 205 GTi, le pilote de Franche-Comté a su se montrer à la fois régulier et performant, remportant haut la main sa catégorie pour couronner une saison de rêve.

« En rallye, il y a la vitesse, c’est bien, mais il y aussi la fiabilité et sur ce coup là, on a été meilleur que nos adversaires. Pour des amateurs comme nous, niveau rapport prix et endurance, les Pirelli sont vraiment au top. En plus de ça, Ivalto nous a bien suivi en nous apportant des conseils produits ce qui était agréable. »

David Salanon / Laurent Magat – 2e scratch / 2e groupe R

Pour sept petits dixièmes, David Salanon et Laurent Magat ont loupé la victoire sur cette finale à l’issue d’une magnifique bagarre. Impressionnant cette saison avec dix victoires en Coupe de France, le pilote stéphanois a donc loupé le triplé de peu, lui qui a déjà remporté deux finales dans sa carrière. Avant de revenir très probablement dans le championnat de France la saison prochaine, David ajoute encore une belle ligne à son palmarès avec cette deuxième place.

Antonin Mougin / Florent Diottin – 3e scratch / 3e groupe R

Quatrième en 2018 à domicile, Antonin Mougin a fait encore mieux cette saison au volant d’une voiture qu’il découvrait presque : une Volkswagen Polo R5. Constamment en bagarre pour le podium, Antonin a finalement arraché cette troisième place pour quatre petites secondes, complétant le podium final aux côtés de l’autre pilote Pirelli, David Salanon.

Francis Delorme / Cyrielle Delorme – 25e scratch / 1er R2 et 1er Junior

D’entrée, Francis Delorme a régné sur sa classe R2, repoussant rapidement ses plus proches adversaires à une quinzaine de secondes. Avec sa soeur Cyrielle à ses côtés, le pilote de la Haute-Loire s’impose finalement avec une trentaine de secondes de marge après une course parfaitement maîtrisée à seulement 23 ans.

Louis Durand /  Kévin Bruyere – 54e scratch / 1er N2

Terreur de sa région dans la classe N2 toute la saison et vainqueur du Summer Trophy N2, Louis Durand a confirmé ses belles performances à l’échelon national, prenant les commandes de la catégorie dès les premiers kilomètres. Malgré la belle résistance de Melvin Rabilloud, le jeune pilote âgé de 19 ans s’impose fort logiquement, concluant une première saison remarquable en rallye.

Parmi les 62 voitures Pirelli engagées, à noter nombre de performances durant les différentes épreuves, Kévin Bochatay, Jean-laurent Chivaydel, Nicolas Schifano, Pierre-Emile Duchêne, Laurent Perenon, Anthony Ulbert, Florian Mathieu, Guillaume Genesca, Yannick Vivens, Fabrice Martin, Eric Mathieu, Yoann Rougier, Kévin Duret, Julien Kolbé et bien d’autres encore.

Malgré quelques abandons, ils ont su tenir tête à la concurrence, on pense notamment à François Thiebaut, Anthony Puppo, Tony Ribaudo, David Mollas, Julien Micoud… pour n’en citer que quelques-uns.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *